TUNISIE
15/09/2019 16h:48 CET

Élection présidentielle: L'association "jeunesse sans frontières" enregistre plusieurs infractions

L'association affirme avoir observé un transport collectif d’électeurs dans les gouvernorats de Béja, Bizerte, Gabès et la Manouba, ce qui peut cacher un achat de voix.

Muhammad Hamed / Reuters

Les observateurs de l’association “jeunesse sans frontières” ont enregistré dimanche, avec le démarrage de l’opération de vote à l’élection présidentielle, plusieurs infractions qu’ils ont qualifiées de “graves” consistant essentiellement, en des tentatives d’influencer les électeurs et l’appel au vote en faveur de certains candidats, selon un communiqué publié par l’association. 

Des appels au vote en faveur de certains candidats ont été enregistrés, selon la même source, dans plusieurs centres de vote, tels que le bureau de vote de l’école primaire cité Ennajeh à Menzel Bourguiba à Bizerte et le bureau de vote du collège Fadhel Ben Achour à la Marsa.

A l’école primaire Sid Ouled Ali, à Sidi Bouali (Sousse), un gardien a appelé au vote en faveur d’un candidat.

Un chef d’un bureau de vote dans un centre de vote de l’école primaire cité el Fardaous (Ariana) a tenté d’influencer les électeurs pour voter en faveur d’un candidat et plusieurs opérations de propagande électorale en faveur de candidats ont été enregistrées, devant certains bureaux de vote dans les gouvernorats de l’Ariana, Tunis et Bizerte. 

Les observateurs de l’association ont été empêchés de suivre ce qui se déroulait dans les cours de certains centres de vote et notamment le centre de vote de Skhira à Sfax.

Dans l’entourage des centres de vote, les observateurs de l’association ont aussi, relevé la poursuite du collage d’affiches électorales pour la présidentielle, en plus de plusieurs incidents de violence verbale entre les électeurs dans certains bureaux de vote dont celui de l’école primaire Hédi Khafecha à El Menzah (Tunis) et l’école primaire rue Farhat Hached à Salambo Riadh (Tunis).

Il s’agit aussi, du transport collectif d’électeurs dans les gouvernorats de Béja, Bizerte, Gabès et la Manouba, ce qui peut cacher un achat des voix, selon l’association.

Les observateurs ont également, observé un manque de maîtrise des procédures de vote enregistrées dans certains centres et bureaux de vote et les difficultés enregistrées dans l’organisation des opérations de vote dans des tentes installées à cet effet, pour remplacer les bureaux de vote fermés pour travaux.

L’association “jeunesse sans frontières” a précisé que ses observateurs ont enregistré une grande affluence de la part des électeurs, surtout de la part des adultes et des femmes, appelant les jeunes à exercer leurs droit et devoir électoral et à voter pour le candidat qu’ils choisissent en toute liberté.

Il convient de rappeler que l’association “jeunesse sans frontières” assure l’observation du déroulement de l’opération de vote pour l’élection présidentielle du 15 septembre, dans 10 gouvernorats, par l’intermédiaire de 330 observateurs dans les gouvernorats de Tunis, Ariana, Manouba, Ben Arous, Bizerte, Béja, le Kef, Sfax, Gabès et Médenine, en vue de couvrir plus de 895 centres de vote et plus de 2420 bureaux de vote. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.