TUNISIE
05/08/2019 19h:41 CET

Élection présidentielle: 6 nouveaux candidats ont déposé leurs dossiers lundi

Au total, 21 candidats ont déposé leurs dossiers jusqu'à lundi.

HASNA via Getty Images

Six nouvelles candidatures à l’élection présidentielle anticipée du 15 septembre prochain, ont été déposées lundi à l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE).

Il s’agit de Lazhar Ghozlani, 62 ans, indépendant, originaire du gouvernorat de Kasserine.

Le candidat a déclaré aux médias que son programme repose, pour l’essentiel, sur le développement de la situation économique et sociale du pays. Il s’est dit apte, à éradiquer la pauvreté, indiquant avoir présenté une étude dans ce sens depuis 2016. À noter que les parrainages manquent au dossier du candidat.

Lui aussi au dossier incomplet, Amara Saad Ellaoui Ben Abbas, septuagénaire a déclaré, pour sa part, qu’il œuvrera à consacrer la liberté et la démocratie et combattra la violence.

Il s’engage à autoriser la polygamie, à créer 24 mille emplois et à verser une indemnité de 500 dinars au profit de chaque citoyen.

Khaled Kalai, 45 ans indépendant (par pour longtemps puisqu’il a annoncé son intention de créer, après les élections un parti politique), a insisté, de son côté, sur la réforme des secteurs de l’enseignement, de la santé et de la sécurité.

Le candidat n’a pu collecter que 6 mille parrainages citoyens.

Ridha Elabed (62 ans), retraité du ministère de l’Enseignement supérieur, a indiqué dans une déclaration aux médias, qu’il voulait, à travers sa candidature, faire parvenir un message à la classe politique qui a échoué à incarner les principes de la deuxième République.

Il a dénoncé une ”administration bureaucratique”, jugée lente dans la concrétisation des projets.

Elabed a estimé ”inacceptables” les conditions imposées par l’Isie relatives au parrainage et au dépôt d’une caution financière de 10 mille dinars.

Abdelhmid Ammar (65 ans) est artiste. Il a affirmé avoir déposé sa candidature en réponse à la volonté de ses fans, soulignant qu’il fera don des trois quart de sa rémunération au profit des chômeurs, une fois élu.

Ammar s’est engagé à collecter les parrainages nécessaires et le montant exigé après l’obtention d’une subvention du ministère de la Culture.

Rached Achour, un quadragénaire, originaire de Monastir et travaillant dans une agence de voyage a estimé que son programme électoral est unique, d’autant, a-t-il dit, qu’il repose sur le tourisme et la création d’opportunités d’emploi.

La loi dispose que le candidat à la présidentielle doit obtenir le parrainage soit de 10 députés soit de 40 présidents de municipalités ou de 10 mille citoyens en plus d’un montant de 10 000 dinars.

Au total, c’est donc 21 candidats qui ont déposé leurs dossiers depuis vendredi. Le dernier délai fixé par l’ISIE pour les candidats qui souhaitent se présenter à la présidentielle est fixé à vendredi 09 août.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.