TUNISIE
09/10/2019 22h:12 CET

Élection législative: Errahma perd son siège à Ben Arous et 3ich Tounsi la voix des Tunisiens de l'étranger sur France Sud pour publicité politique

La première liste a vu une annulation totale de ses résultats, la seconde une annulation partielle. Les deux perdent ainsi leurs sièges.

ISIE
Conférence de presse de l'ISIE

Après deux heures de retards, l’Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE) a annoncé, mercredi, lors d’une conférence de presse dédiée à l’annonce des résultats de l’élection législative du 06 octobre dernier, l’annulation totale de la liste du parti Errahma à Ben Arous et l’annulation partielle de la liste de 3ich Tounsi, la voix des Tunisiens de l’étranger.

Ainsi la tête de liste du parti Errahma à Ben Arous,  Said Jaziri ne siègera pas à l’Assemblée des représentants du peuple. Son élection avait fait grand bruit en Tunisie. L’Imam Tunisien avait été expulsé du Canada 2007 et est à la tête de la Radio illégale Al Coran Al Karim. 

Selon l’ISIE, cette décision vient suite au rapport de la HAICA qui a relevé un impact sur les électeurs à travers la publicité politique opéré par la tête de liste du parti sur la radio Al Coran Al Karim, notamment pendant la période de silence électoral.

Par ailleurs, le président de la liste Seif Jaziri a été utilisé sa radio pour faire sa campagne électorale sans donner la chance aux autres candidats sur la circonscription de faire campagne sur la même radio. Selon la HAICA, Seif Jaziri a été présent durant 67 heures pendant la campagne électorale et a fait l’apologie de son programme ce qui s’apparente à de la publicité politique selon l’article 3 du code électoral et qui est puni par l’article 57 de la loi ainsi que par l’article 29 et 30 commun à l’ISIE et la HAICA.

En conséquence, les résultats obtenus par la liste sont annulés et le siège obtenu par Errahma va au Mouvement du peuple.

Quant 3ich Tounsi, la voix des Tunisiens de l’étranger, les résultats obtenus par la liste ont été également amputés d’un certain nombre de voix à cause de la publicité politique indique l’ISIE.

Cette publicité politique s’est traduite par du contenu sponsorisé sur les réseaux sociaux et principalement Facebook qui a directement impacté les résultats, puisque l’ISIE estime que 207 voix ont pu être obtenus grâce à cette publicité.

En perdant ces voix, conformément à l’article 57 du code électoral, la liste perd son siège et est devancée par le Courant démocrate (Attayar) qui le récupère.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.