ALGÉRIE
28/04/2019 17h:13 CET

Election du 4 juillet : 34.505 nouveaux inscrits et 21.745 radiés

Associated Press

L’opération de révision exceptionnelle des listes électorales en prévision de la prochaine présidentielle, et qui a pris fin mardi dernier a donné lieu au recensement de 34.505 nouveaux inscrits et 21.745 radiés, a indiqué dimanche le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

Dans un communiqué sur la série de mesures et les procédures opérationnelles intervenant en application des décisions de la réunion du Gouvernement du 03 avril dernier, le ministère de l’Intérieur a fait savoir qu’après publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour l’élection du président de la République le 04 juillet 2019, ses services avaient entamé les préparatifs de la prochaine opération électorale et procédé à la supervision de la révision exceptionnelle des listes électorales, qui a eu lieu du 16 au 23 avril et qui a donné lieu au recensement de “34.505 nouveaux inscrits” et de “21.745 radiés”.

A rappeler que le ministère de l’Intérieur avait déjà invité tous les citoyens et citoyennes non-inscrits sur les listes électorales et âgés de 18 ans révolus le jour du scrutin, soit le 4 juillet 2019, à demander leur inscription sur la liste électorale de la commune de résidence.

Les électeurs ayant changé de résidence devaient, quant à eux, se rapprocher de leur nouvelle commune de résidence qui prend en charge la procédure de radiation et d’inscription.

Selon l’article 14 du code électoral, les listes électorales sont permanentes et font l’objet d’une révision au cours du dernier trimestre de chaque année. Peuvent également être révisées, à titre exceptionnel, les listes électorales, en vertu du décret présidentiel portant convocation du corps électoral qui en fixe également les dates d’ouverture et de clôture.

L’article 15 du code électoral stipule que les listes électorales sont dressées et révisées dans chaque commune sus le contrôle d’une commission administrative électorale composée ainsi qu’il suit:

- un magistrat désigné par le président de la Cour territorialement compétente, président,

- le Président de l’Assemblée populaire communale, membre,

- le Secrétaire général de la commune, membre,

- deux (02) électeurs de la commune, désignés par le président de la commission, membres.

Pour ce qui est de la communauté algérienne établie à l’étranger, l’article 16 du même code stipule que les listes électorales sont dressées et révisées dans chaque circonscription diplomatique ou consulaire sous le contrôle d’une commission administrative électorale présidée par le chef de la représentation diplomatique ou du chef du poste consulaire, désigné par l’ambassadeur.

Dans le même sillage, le ministère de l’Intérieur a annoncé dans son communiqué que la réception des lettres d’intention de candidature, et des demandes du retrait des formulaires de souscription de signatures individuelles se poursuit, précisant que jusqu’au 25 avril, 45 lettres d’intention de candidature avaient té reçues.