TUNISIE
05/07/2018 13h:40 CET

Élection de la candidate d'Ennahdha à la Mairie de Tunis: La tête de liste de l'Union civile donne des explications

Il avait appelé à voter pour le candidat de Nidaa Tounes Kamel Idir

Facebook/Mehdi Rebai

Alors que l’élue d’Ennahdha, Souad Abderrahim a remporté, mardi, la marie de Tunis par 26 voix à 22 contre le candidat de Nidaa Tounes Kamel Idir, la tête de liste de l’Union Civile, Mehdi Rebai a apporté des éclaircissements sur les voix qui ont fait penché la balance du côté de la candidate d’Ennahdha.

Alors que 5 élus, qui ne font pas partie d’Ennahdha ont voté pour elle, Mehdi Rebai concède que deux élus de l’Union Civile ont voté pour ce premier.

“Au moins deux des membres de la liste de l’Union Civile ont voté pour Nahdha (Kamel Beldi et Laghouati Abderaouf). Je considère que ce sont des vendus à la nation qui ont trahi les électeurs qui nous ont fait confiance, et je suis en partie responsable en tant que tête de liste de ces mauvais choix même si j’avais les mains liées” a-t-il expliqué dans une publication sur sa page Facebook.

S’étant retiré de la course à la présidence de Mairie, il en donne également les raisons: “J’ai décidé de me retirer de la course à la présidence car je savais que cela allait être très difficile de maintenir la ville du côté des civilistes. Et ceci est important pour moi et pour mes électeurs” a-t-il précisé ajoutant avoir lui même voté pour le candidat de Nidaa Tounes Kamel Idir.

Refusant toute responsabilité au sein du nouveau conseil municipal, il affirme avoir fait ce choix “pour rester en cohérence” avec son programme.

Le Courant démocrate pointé du doigt

Affirmant avoir organisé plusieurs réunions avec la tête de liste du Front Populaire Lotfi Ben Aissa, du Courant démocrate (Tayar) Ahmed Bouazzi et de la liste indépendante Medeniti tounes Mounir Ben Miled pour choisir un candidat pour faire face à Nidaa et Ennahdha, Mehdi Rebai fustige le comportement du Tayar: “Après les élections, au moins 7 réunions ont été tenues pour se mettre d’accord sur une tête de liste commune à nous 4. J’ai, dès la première réunion, annoncé clairement que je me désisterai de la présidence pourvu que mes collègues trouvent une solution sur un candidat unique. À la deuxième ou troisième réunion (je ne sais plus) Lotfi Ben Aissa s’est également désisté. Malheureusement Tayar n’a accepté aucun compromis: soit c’est lui, soit c’est personne. Ceci explique son aide à Nahdha pour qu’elle gagne la mairie” a-t-il avancé avant de pointer également du doigt le Front Populaire qui s’est abstenu de voter pour le candidat de Nidaa Tounes: “Je savais dès l’annonce des résultats des élections que la victoire de Kamel Idir serait difficile sans les votes de la Jebha (Front populaire), mais il fallait jouer le tout pour le tout”.

Souad Abderrahim, candidate d’Ennahdha, a été élue mardi, à la tête de la Municipalité de Tunis lors des élections du conseil municipal de la ville. Elle devient ainsi la première femme à occuper ce poste. 

Abderrahim, membre du bureau politique d’Ennahdha mais qui se définit comme indépendante, a été élue avec 26 voix contre 22 pour son principal adversaire, Kamel Idir, tête de liste du parti Nidaa Tounes.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.