MAROC
13/12/2018 16h:40 CET | Actualisé 13/12/2018 16h:45 CET

El Othmani veut que ses ministres soient plus assidus aux séances parlementaires

Pour un partenariat "gagnant-gagnant".

Primature

GOUVERNEMENT - A chaque séance publique des questions orales, les députés réitèrent leur contestation. Ils dénoncent l’absence de représentants du gouvernement qualifiant cela de “manque de respect” envers eux. Le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani, qui a fait de sa devise “l’écoute et l’action”, les a écoutés et a agi. “Je veux que tous les ministres soient présents aux séances parlementaires qu’elles portent sur les questions orales, les réunions des commissions ou les sessions plénières”, déclare-t-il au conseil de gouvernement de ce jeudi 13 décembre. 

Une déclaration qu’il a partagée sur sa page Facebook ajoutant que “les ministres doivent veiller également à répondre aux questions écrites et en prendre soin sur le plan quantitatif et qualitatif”. Pour El Othmani, ce n’est qu’ainsi que “nous pourrions être fidèles à nos missions envers l’institution législative qui a un rôle important”. 

Et prenant compte de ce “rôle important”, la primature a publié un communiqué de presse entièrement dédié à l’appel du chef du gouvernement à “plus d’interaction positive avec le Parlement”. Publié à l’issue du conseil de gouvernement, ce communiqué précise que l’appel d’El Othmani a marqué l’ouverture des travaux durant laquelle il a souligné l’intérêt des deux parties de travailler dans un cadre d’échange mutuel. 

Le chef du gouvernement a profité de l’occasion pour rendre hommage aux parlementaires, femmes et hommes, et aux commissions pour “l’effort qu’ils déploient en cette période”. Dix projets de lois et une proposition de loi ont été adoptés le 11 décembre par la Chambre des représentants au cours de deux séances plénières, indique cette institution législative sur son site web. Une liste à laquelle s’ajoute l’adoption au préalable du projet de loi de finances 2019 et du projet de loi relatif à la réforme des Centre régionaux d’investissement, hier.

Partenariat gagnant-gagnant, gouvernement et Parlement sont appelés à traiter de nouveaux textes de lois. “D’autres seront bientôt présentés au Parlement et ce sont des lois qui auront un impact sur la vie économique et sociale des citoyens”, précise le chef du gouvernement dans le communiqué de la Primature.

L’année politique 2019, estime ce dernier, sera marquée par des projets de lois structurels visant notamment à faciliter la vie aux entreprises nationales et celles qui investissent au Maroc.