ALGÉRIE
11/02/2016 06h:24 CET | Actualisé 11/02/2016 06h:41 CET

"El Hijra", un spectacle chorégraphique mettant en scène le calvaire des réfugiés

DR

La compagnie de danse contemporaine dénommée "Profil" aborde le calvaire des réfugiés à travers un spectacle chorégraphique intitulé "El Hijra" présenté mercredi 10 février à Alger.

D’une durée de 25 minutes, ce spectacle décrit à travers un langage du corps approprié, le parcours du combattant, du départ à l’arrivée, des réfugiés à la recherche d’un monde meilleur.

Sur scène, le langage corporel soigneusement arrimé aux images animées et défilées en arrière-plan donne une fusion audiovisuelle impressionnante.

Décliné en quatre tableaux parfaitement enchaînés, le scénario conçu par la chorégraphe Faïza Maameri, repose sur un couple et leur enfant servant comme fil conducteur de ce spectacle.

Au premier tableau, le couple qui a pris la décision de partir se joint à un groupe au destin commun pour effectuer la traversée supposée les amener à bon port, étape illustrée dans le deuxième tableau.

Le troisième tableau montre l’arrivée comme première réussite symbolisée par un éclat de lumière. Mais, cette euphorie s’estompe vite et laisse place au désarroi dans le dernier tableau qui prolonge la détresse matérialisée par une lumière "effet nuit".

Servi par neuf (9) danseurs et danseuses, les membres de la troupe ont fait montre d’une parfaite maîtrise du langage du corps, rehaussée par une gestuelle synchrone et subtile.

Sur un fond musical conçu par Djalil Maameri, l’habillage sonore est en totale harmonie avec le thème des réfugiés assigné à ce spectacle.

Optant pour une musique évocatrice de tristesse, du désarroi et de nostalgie la représentation est déroulée sur des morceaux, entre autres, du musicien tunisien Dhafer Youssef et du compositeur allemand Nil Frahm.

La compagnie "Profil" œuvre à la promotion et à la recherche sur le patrimoine dont elle s’inspire.

Alliant danse et théâtre, la troupe a participé à plusieurs festivals internationaux de danse où elle a représenté l’Algérie.

Diplômée des Beaux-arts en 1979, Faïza Maameri fonde en 2005 Profil, une école de danse où elle a formé des jeunes talents qui ont brillé, par la suite, sur la scène dans tous les registres de la danse, notamment contemporaine.

Organisé par l'Académie des arts de la scène "Profil", ce spectacle marque le 10e anniversaire de la création de cet établissement.

Une tournée nationale prévue fin février sillonnera plusieurs wilayas dont Constantine, Oran, Sétif et Tizi-Ouzou.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.