ALGÉRIE
29/05/2014 14h:43 CET

La face cachée du nassérisme revisitée par un historien égyptien

OrientXXI

On croyait tout savoir du président Gamal Abdel Nasser qui prit le pouvoir le 23 juillet 1952 et fonda un régime "militaire" qui fit de nombreux émules dans le monde arabe. Pour la première fois, s’appuyant sur des sources arabes négligées jusqu’ici, un jeune historien égyptien, Hazem Kandill, démonte le système des "services" — les fameux moukhabarat — qui ont peu à peu confisqué le pouvoir, non seulement au peuple mais aussi aux officiers.

Voilà un livre novateur qui renouvelle quelque peu notre vision du modèle nassérien tel qu’il s’est imposé peu ou prou à partir des années 1960 dans l’ensemble du monde arabe — à l’exception des rares monarchies qui ont pu ou su survivre à un coup d’État. La face cachée du nassérisme n’est pas militaire mais sécuritaire.