ALGÉRIE
20/03/2016 03h:15 CET | Actualisé 20/03/2016 03h:24 CET

Attaque de Daech dans le nord Sinaï: 18 policiers égyptiens tués

Les groupes armés sont très actifs au Sinaï (archives)

Entre 15 et 18 éléments des services de sécurité égyptiens ont été tués le soir du samedi 19 mars 2016 dans une attaque, revendiquée par Daech, contre un poste de contrôle, dans la ville d'el Arich, dans le nord du Sinaï où des groupes armés ralliés à l'EI sont actifs.

La chaîne al-jazira dont les sources ne sont pas identifiées fait état 18 morts et une cinquantaine de blessés. La chaîne rivale Al-Arabiya a confirmé ce chiffre de 18 morts en précisant que 4 des soldats tués sont des officiers. Citant des témoins, al-arabiya affirme que les terroristes ont tiré sur les ambulances qui se rendaient sur les lieux de l'explosion.

Un communiqué du ministère de l'intérieur égyptien donne un bilan de treize policiers tués dans une attaque au mortier. "Un obus de mortier a été tiré sur le point de contrôle de Safa (...) tuant 13 policiers", a indiqué le ministère.

Un communiqué du groupe Etat Islamique (Daech) donne un récit différent: il y aurait eu d'abord un kamikaze - présenté sous le nom de guerre Abou al-Qaaqaa l'Egyptien - qui a actionné une voiture piège au poste de contrôle de Safa. L'explosion a été suivie d'une attaque menée par des éléments armés.

Les services de sécurité ont fait état de cinq morts parmi les assaillants durant les accrochages qui ont suivi. Des témoignages cités par la chaine al-jazira indiquent que le poste de contrôle a été attaqué à coups de RPG et de mortiers.

Les assaillants se accrochés avec les services de sécurité pendant un bon moment avant que les "choses n''évoluent en une traque dans les rues de la plus grande ville du Sinaï". Citant des "sources tribales", la chaîne qatarie évoque un "bilan plus lourd".

L'attaque, relève un journaliste de la chaine qatarie, s'est déroulé dans un lieu situé à 1,5 km de la bande de Gaza et il s'agit de la première zone habitée après le no man's land.

L'attaque est en tout cas la plus meurtrière depuis plusieurs mois dans le Sinaï, refuge traditionnel des groupes radicaux qui est devenu encore plus actif après l'éviction brutale des frères musulmans du pouvoir. Le groupe le plus actif, Ansar Beit Al Maqdass a rallié Daech pour devenir la wilaya du Sinaï de l’EI.

Des sources médicales citées par la chaîne al-jazira indiquent qu'une cinquantaine de personnes ont été blessés. De nombreux cas de difficultés respiratoires, "inexpliquées", ont été enregistrés.

Des centaines de policiers et des soldats sont morts dans des attaques au cours des trois dernières années, principalement dans le nord du Sinaï.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.