TUNISIE
20/05/2016 04h:58 CET

EN DIRECT. Les dernières informations au lendemain de la disparition du vol Egyptair MS804

ASSOCIATED PRESS
A reporter writes at the EgyptAir counter at Charles de Gaulle Airport outside of Paris, Thursday, May 19, 2016. An EgyptAir flight from Paris to Cairo with 66 passengers and crew on board crashed in the Mediterranean Sea early Thursday morning off the Greek island of Crete, Egyptian and Greek officials said. (AP Photo/Michel Euler)

TRANSPORTS - Les opérations de recherches de l'Airbus A320 d'EgyptAir reliant Paris au Caire qui s'est abîmé jeudi 19 mai au large d'une île grecque avec à bord 66 personnes se poursuivaient vendredi, alors que les autorités égyptiennes ont évoqué un possible acte terroriste.

La confusion régnait encore vendredi après plusieurs annonces contradictoires sur une potentielle découverte de débris de l'avion. Alors que la compagnie égyptienne avait annoncé en arabe sur Twitter la "découverte de débris qui pourraient être ceux du vol MS804", le vice-président d'Egytair a indiqué jeudi soir sur CNN que les débris retrouvés "n'appartenaient pas à notre avion".

Le vol MS804, à bord duquel se trouvaient notamment 30 Égyptiens et 15 Français, a soudainement disparu des écrans radar sans qu'"aucun problème" n'ait été signalé par le pilote et alors que les conditions de vol étaient excellentes à l'approche des côtes égyptiennes. L'avion, qui se trouvait à une altitude de 37.000 pieds (plus de 11.200 m), "a effectué un virage de 90 degrés à gauche puis de 360 degrés à droite en chutant de 37.000 à 15.000 pieds" avant de disparaître des radars à 00H29 GMT, a indiqué le ministre grec de la Défense.

Tout en restant extrêmement prudent, le ministre égyptien de l'Aviation civile a estimé que cette situation pouvait "laisser penser que la probabilité (...) d'une attaque terroriste est plus élevée que celle d'une défaillance technique" pour expliquer sa disparition.

Suivez en direct les dernières évolutions de l'enquête:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.