MAROC
22/04/2015 04h:09 CET | Actualisé 22/04/2015 13h:08 CET

Rachid Belmokhtar, le ministre de l'Éducation nationale veut 40 élèves par classe

AFP

ENSEIGNEMENT - Le ministère de l’Éducation nationale s’attèle à la prochaine rentrée scolaire. Dans une circulaire envoyée au mois d’avril aux directeurs des écoles primaires du secteur public, Rachid Belmokhtar veut ramener le nombre d’élèves par classe à 40 dans toutes les villes du Maroc. Dans son viseur, figurent certains centres urbains du royaume où les salles de cours sont d’après le ministre trop "allégées".

Selon les chiffres de l’année scolaire 2013-2014, le nombre d’élèves par classe est en moyenne de 38. Ce ratio tend à baisser sur les dix dernières années: en 1998-1999, il était de 42 enfants par salle de cours.

La recommandation de Belmokhtar fait écho à une autre circulaire datée du 9 avril dernier et dans laquelle le ministre fixe de nouveaux critères d’éligibilité à la retraite dans le but d’alléger les dépenses de son ministère.

Rachid Belmokhtar précise dans le document que "la situation actuelle des ressources humaines du département, qui souffre d’un déficit important et de l’insuffisance des postes budgétaires réservés au ministère, conjuguée au nombre de plus en plus croissant de cadres arrivés à l’âge de la retraite pousse [le ministère] à adopter cette nouvelle approche".

Ces deux circulaires interviennent au moment où le système éducatif du royaume fait face à de vives critiques de la part des Nations Unies. L’organisation internationale s’inquiète de la privatisation du système éducatif marocain qui renforcerait selon elle "les inégalités dans l’accès du droit à l’éducation".

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.