ALGÉRIE
14/11/2015 06h:59 CET | Actualisé 14/11/2015 07h:20 CET

Education : Le CNAPESTE dit non à la charte de l'éthique de Benghebrit, le CLA en grève mercredi

facebook
Manifestation d'enseignants du Cnapeste (archives)

Le Conseil national du syndicat des enseignants du Cnapeste a décidé de ne pas signer la Charte d’Ethique et de déontologie soumise à débat par le ministère de l'éducation nationale en estimant que sa priorité était de satisfaire les revendications en suspens.

Le Cnapest est le second syndicat, après le Conseil d'enseignants des lycées d'Alger (CLA) à avoir rejeté la charte proposée par Nouria Benghebrit.

Le CNAPESTE dont le Conseil National a discuté du "principe" de la charte et non de son contenu a décidé de ne pas signer car la priorité, selon lui, est la prise en charge par le ministère des revendications des enseignants et l'ouverture de négociations au niveau local et national pour appliquer le droit du travail. Cela est suffisant, estime le Cnapeste, pour dispenser les parties de s'engager sur un document ou un contrat sur la question.

Le CLA dont les discussions avec les représentants du ministère de l'éducation sont arrivées jeudi à une impasse a décidé de mettre à exécution sa décision, annoncée le 6 novembre, d'organiser une journée de grève le mercredi 11 novembre.

Dans sa résolution du 6 novembre dernier, le CLA a affirmé que le pouvoir d'achat des fonctionnaires a baissé de plus de 25% en 2015 et que la baisse atteindra les 50% avec l'entrée en vigueur de la nouvelle loi de finances.

Le CLA a réclamé "la création et l’installation d’un Observatoire National Autonome de Suivi du Pouvoir d’Achat à travers une politique salariale mobile et indexée qui permettra de voir la réalité des prix sur le marché".

Le CLA a critiqué également la remise en cause des différentes formes de retraire (retraite anticipée, proportionnelle et celle après 32 ans de service effectif) et le prolongement de l’âge de départ à la retraite de 60 ans à 65 qui a poussé, selon lui, à des départs massifs à la retraite. Selon le CLA, le secteur de l'éducation a enregistré plus de "25.000 demandes de départ à la retraite."

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.