ALGÉRIE
17/11/2018 08h:29 CET

Echauffourées à Bab El Oued: 30 personnes arrêtées et 10 policiers blessés

Capture d'écran

Trente personnes ont été arrêtées et 10 policiers ont été blessés suite à des violences ayant entaché la fin de la rencontre qui a opposé, jeudi soir, l’USMA au CS Constantine pour le compte de la 15 et dernière journée aller du championnat de Ligue 1 Mobilis de Football, a annoncé vendredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

“Au terme de la rencontre qui s’est déroulée, jeudi soir, au stade Omar Hamadi de Bologhine, des personnes ont porté atteinte à l’ordre public et saccagé des biens publics, ce qui a nécessité l’intervention des services de police”, a précisé le  communiqué de la DGSN.

“La même source a fait savoir que l’opération s’est soldée par l’arrestation de 30 suspects pour trouble à l’ordre public et détention de drogue. 10 policiers ont été blessés et aucun supporter n’a été blessé”.

Des affrontements ont éclaté entre des jeunes et les forces de l’ordre dans la soirée du jeudi 15 novembre 2018 dans plusieurs quartiers de Bab El Oued, à Alger. Selon plusieurs médias, des supporteurs du Mouloudia Club Alger (MCA) ont protesté contre les “violences policières” à leur égard dans les tribunes durant plusieurs rencontres du championnat.

 

Les échauffourées ont commencé tout juste après la fin de la rencontre entre l’USM Alger et le CS Constantine (2-1) à Bologhine. Selon El Khabar, des supporteurs du MCA ont tenté de rejoindre le stade Omar-Hamadi pour rencontrer les supporteurs constantinois venus assister au match.

Des tensions subsistent entre les supporteurs des deux clubs, après les actes de violences et de vandalisme dont ont fait preuve les supporteurs du CS Constantine l’année dernière, lors d’une rencontre ayant opposé le MCA à la JS Kabylie.

Des manifestants ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre, qui ont répliqué par des tirs de balles en caoutchouc.

D’autres ont affirmé que les supporteurs du MC Alger protestaient notamment contre la “violence”, “mépris”,  et le laisser-aller des forces de l’ordre contre eux dans les tribunes.

Ils évoquent notamment les incidents de Bordj Bou Arreridj, où des supporteurs locaux ont envahi le terrain et blessé certains cadres du club algérois et le passage à tabac d’un supporteur cette semaine au stade du 5-Juillet. 

La DGSN a rappelé à ce propos que 18  policiers et 22 supporters ont été blessés, rajoutant que 10 véhicules de la sûreté, un véhicule appartenant à un particulier et une ambulance de la protection civile ont été saccagés suite à des échauffourées qui ont éclaté à la fin de cette rencontre, qui s’est déroulée mardi au stade du 5  juillet à Alger.