TUNISIE
21/05/2019 00h:27 CET

Droits des enfants: La Tunisie première en Afrique et dans le monde arabe

La Tunisie se hisse au 15ème rang mondial.

Stephanie Keith via Getty Images

Selon le dernier rapport “the KidsRights Index 2019”, élaboré par l’organisation internationale de défense des droits des enfants, ‘KidsRights Foundation’, la Tunisie figure parmi les pays les plus avancés en matière de respect des droits des enfants.

Avec un score global de 0.879, la Tunisie se hisse au 15ème rang mondial. Un classement honorable qui la laisse première en Afrique et dans la région MENA.

La Tunisie a réussi à devancer des pays développés comme la Norvège, le Canada ou encore le Japon.

KidsRights index/rapport

Loin devant l’Espagne (80ème), l’Italie (74 ème), le Singapour (66ème) et le Royaume-Uni (170ème), la Tunisie a obtenu des scores élevés pour les cinq critères d’évaluation à savoir : le droit à la vie, à la santé, à l’éducation et à la protection et l’environnement habilitant pour les droits de l’enfant.

Pour les pays du Maghreb, l’Algérie occupe la 64ème position suivie par la Libye 73ème et le Maroc 75ème sur un total de 181 pays.

Quant aux autres pays arabes, le Qatar se trouve en 30ème position suivi de l’Egypte en 36ème position, la Jordanie 51ème et les Emirats arabes unis 68ème alors que l’Arabie saoudite est en 156ème position.

Au niveau du continent, l’île Maurice est 47ème, l’Afrique du Sud 102ème et le Sénégal 115ème.

Sans surprise, le top 10 du classement est occupé par des pays européens. Ainsi, en haut du podium figurent l’Islande, le Portugal et la Suisse. Tandis que l’Afghanistan, la Sierra Leone et le Tchad ferment la marche.

La Tunisie et la Thaïlande méritent des éloges 

“Avec leurs 14ème et 15ème positions mondiales, la Thaïlande et la Tunisie obtiennent des résultats relativement bons en termes de droits des enfants par rapport à leur statut économique,” souligne le rapport en précisant que “ces pays ont été particulièrement efficaces pour créer un environnement favorable aux droits des enfants”. 

Marc Dullaert, fondateur et président de KidsRight estime que les pays performants méritent des éloges. Selon lui, “les pays les moins bien classés peuvent prendre exemple de pays comme la Thaïlande et la Tunisie”.

 D’après ce classement, ce n’est pas nécessairement les pays plus pauvres qui sont mal positionnés en matière de respect et d’amélioration des droits de l’enfant. Par exemple, le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande se positionnent à la 170ème et 169 ème place, derrière la Syrie (119ème) et la Corée du Nord (122ème). Des résultats qui s’expliquent par “la discrimination à l’égard des enfants appartenant à des groupes minoritaires tels que les réfugiés ou les migrants” présente dans ces pays, rapporte l’étude. 

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.