26/11/2015 09h:21 CET | Actualisé 26/11/2015 09h:21 CET

Driss Jettou appelle à la création d'une commission indépendante pour contrôler la gestion déléguée des services publics

DR
Gestion déléguée des services publics: Driss Jettou appelle à la création d'un gendarme du secteur

GESTION DÉLÉGUÉE - Près d’un an après avoir rendu public son rapport accablant sur "la gestion déléguée des services publics locaux", Driss Jettou vient d’appeler à la création d’une commission indépendante pour réguler le secteur, à l’image de l’ANRT pour les télécommunications, la HACA pour l’audiovisuel ou encore le CDVM pour la Bourse.

Et pour cause, "les communes ne disposent pas de cadres qualifiées pour contrôler les prestations des sociétés des services d’assainissement et de distribution d’eau potable et d’électricité", a estimé le président de la Cour des comptes, qui présentait mercredi 25 novembre son rapport sur la gestion déléguée devant la commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants.

LIRE AUSSI: De nombreuses voix critiquent le modèle de gestion déléguée des services publics

"La fonction de la commission sera de garantir la qualité et aura pour mission de dépasser les problèmes de gouvernance au niveau des services administratifs (…) Elle permettra également aux preneurs de décisions de concilier les objectifs sociaux avec les besoins de la gestion déléguée", a ajouté l’ancien premier ministre.

Driss Jettou a enfin pointé du doigt l’absence de révision des contrats liant les communes aux sociétés délégataires, prenant le cas d’Amendis à Tanger dont la révision du contrat devait se faire il y’a plus de 13 ans, ou celui liant la ville de Rabat à la Redal qui devait être révisé il y 8 ans. D’où l’urgence de créer un régulateur du secteur ?

Depuis plusieurs semaines, des voix s’élèvent pour épingler le modèle de gestion déléguée des services publics, dans la foulée des manifestations des habitants de Tanger contre Amendis, filiale du groupe français Veolia.

LIRE AUSSI:

Galerie photo 7 services administratifs en ligne sans file d'attente et sans bakchichs Voyez les images