TUNISIE
20/12/2018 08h:42 CET

"Dream City" a déjà commencé les préparatifs à la Medina pour son édition 2019

Dream City commence déjà! Jan Goossens, le directeur du festival, vous en parle!

 

Le 14 octobre dernier, des artistes d’ici et d’ailleurs sont venus investir la Medina de Tunis. Il y a comme un air de “Dream City”.

Dream City prépare déjà sa 7ème édition, qui aura lieu du 4 au 13 octobre 2019. Un rendez-vous biennal que se font l’Art et la Medina depuis 2007 et qui perdure.

Il doit entre autres sa pérennité à sa forme unique. Plus qu’un festival où l’on va pour contempler des oeuvres existantes, les artistes, tunisiens et étrangers, sont invités des mois à l’avance, pour interagir avec la ville, la population locale, son histoire, mais aussi avec les autres artistes.

“Nous invitons tous les artistes qui font des projets de création à cette résidence. Il y a certains qui sont inspirés par l’architecture, d’autres par les espaces publics, d’autres par l’histoire, ou même par les grands enjeux politiques et sociaux d’aujourd’hui”, illustre au HuffPost Tunisie, Jan Goossens, Directeur du festival, “Cet échange peut se concentrer autour de toute sorte d’aspects, de ce territoire, mais chaque projet, chaque création repose sur ce dialogue là”.

L’immersion, c’est un élément clé du processus et de la méthodologie qui mène à ce festival unique. Des projets conçus pour le lieu même où ils seront plus tard exhibés, fruit d’un échange avec ce territoire. Les artistes y reviendront entre juin et septembre pour installer leurs oeuvres. 

“Dream city est régit par une méthodologie claire, bâtie sur la proximité, la durée et le déplacement”, souligne Jan Goossens, “Nous sommes convaincus plus que jamais que la résonance entre les artistes et leur pratiques, le territoire et cette méthodologie. C’est une formule novatrice et rare”.

Dirigeant d’autres festivals à travers le monde, Jan Goossens voit en Dream City un festival qui se distingue par son unicité. “Il est rare de trouver des festivals de création, des artistes qui passent du temps sur un territoire, et une équipe de production, un lieu, qui les accueillent ainsi, il y en a très peu”, assure-t-il.

Avec Dream City, c’est comme un lien magique qui se crée. Le processus a commencé plus tôt cette année, un an en avance, dans l’optique de renforcer de plus en plus cette méthodologie. 

Outre ce processus, Dream City s’inscrit aujourd’hui dans le croisement entre les artistes et les pratiques artistiques d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe, “Cela aussi est assez rare et très urgent aujourd’hui”, indique le Directeur.

Un espace partagé entre artistes et amoureux de l’Art, sur un territoire, au milieu de sa population. Dream City commence bien avant le début. Le processus de création sera de temps en temps accessible au public, qui pourra découvrir l’envers du décor.

“Les mois de juin à septembre seront très intenses”, promet le Directeur du festival.

Pour vous faire patienter, voici une vidéo throwback de l’édition 2017:

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.