MAROC
08/06/2018 11h:26 CET

Donald Trump sera absent de la photo officielle du G7

Et prévient Macron et Trudeau qu'il ne lâchera rien.

KEVIN LAMARQUE / REUTERS

G7 - Sur la photo officielle, le G7 sera un G6. Et tout laisse penser qu’il en sera aussi de même dans les discussions. Dans la nuit de jeudi à vendredi 8 juin, juste avant son arrivée au Canada, Donald Trump s’est en effet directement attaqué à Emmanuel Macron et Justin Trudeau, disant attendre “avec impatience” leur rencontre.

Le G7 s’ouvre ce vendredi dans un climat plus que tendu, en grande partie à cause des nouvelles taxes américaines. Dans ce contexte, le président français et le Premier ministre canadien n’ont pas hésité à afficher une union plus solide que jamais face aux États-Unis... ce que le dirigeant américain a fort peu apprécié.

Sur son réseau social favori, Donald Trump a donc renvoyé dos-à-dos les deux chefs d’État, qu’il estime déloyaux envers les États-Unis sur la question commerciale.

“Merci de dire au Premier ministre Trudeau et au président Macron qu’ils imposent aux États-Unis des taxes massives et créent des barrières non-tarifaires. L’excédent commercial de l’Union européenne avec les États-Unis est de 151 milliards de dollars, et le Canada continue d’exclure nos fermiers et autres. J’attends avec impatience de les voir demain”, a lancé Donald Trump.

Il a également jugé la conduite de Justin Trudeau “indigne”, estimant qu’il n’évoquait jamais les mesures agricoles prises par le Canada au détriment des États-Unis tout en mettant sans cesse l’accent sur la longue relation entre les deux pays d’Amérique du Nord.

“Pourquoi est-ce que les Européens et le Canada n’informent pas le public qu’ils mènent depuis des années une politique de droits de douanes importants et de barrières commerciales contre les États-Unis? C’est totalement injuste pour nos fermiers, nos travailleurs et nos entreprises. Levez vos taxes et barrières ou nous allons faire mieux que vous!”

Boycott de la photo officielle

Preuve que l’ambiance entre les sept puissances mondiales sera tendue, la Maison Blanche a rapidement affirmé après cette série de tweets que Donald Trump quittera le sommet dès samedi midi, c’est-à-dire avant les discussions sur le climat, où Donald Trump serait encore en désaccord avec ses homologues.

Résultat? Le président américain ne sera pas sur la traditionnelle photo de fin du sommet, aux côtés des dirigeants des six autres puissances mondiales. Une image qui devrait illustrer mieux que toutes les déclarations la position américaine à l’international.

Arrivé jeudi 7 juin au Canada, Emmanuel Macron avait prévenu d’emblée qu’il n’aurait pas peur de signer un accord à 6 plutôt qu’à 7, dans le cas où la position américaine serait trop incompatible avec celle des autres pays.

Si les puissances ne parviennent pas à un accord sur la question économique, cela fera - avec la question climatique- deux désaccords de taille dans le groupe des (ex?) 7.

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.