TUNISIE
03/06/2019 14h:46 CET

Donald Trump accueilli au Royaume-Uni par... un pénis géant

Le message osé adressé au président américain était clairement visible du ciel, sur un terrain proche de l’aéroport de Stansted à Londres

ROYAUME-UNI - C’est un accueil pour le moins insolite. Alors que Donald Trump a atterri ce lundi 3 juin peu avant 9h au Royaume-Uni, le président américain a été accueilli avec un pénis géant tondu dans un champ.

“Oi Trump”. C’est la manière qu’a choisi un étudiant britannique de 18 ans pour protester contre la venue de Donald Trump. 

Le message osé adressé au président américain peut être clairement vu du ciel sur un terrain proche de l’aéroport de Stansted, où Air Force One s’est posé ce lundi matin.

“Devinez qui a été occupé aujourd’hui à tondre un message au président Trump sous la trajectoire du vol en direction de Stansted ? S’il vous plaît, partagez et voyons dans quelle mesure nous pouvons propager l’accueil!”, a t-il tweeté.

Ollie Nancar­row a égale­ment tracé au cours du week-end un ours polaire sous lequel on peut lire “le chan­ge­ment clima­tique est une réalité” dans le champ d’à côté.

L’objectif du jeune homme est d’attirer l’attention du président américain qui continue de nier le changement climatique. En 2012, Donald Trump avait notamment qualifié le changement climatique de canular sur Twitter. “Le concept du réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois dans le but de rendre le secteur manufacturier américain non compétitif”.

Ollie Nancar­row est le fondateur du site web Born Eco, qui met en relation les acheteurs avec des commerçants respectueux de l’environnement.

Une visite d’État controversée

Cette visite intervient dans un contexte de crise politique alors que Theresa May doit quitter son poste de première ministre le 7 juin pour avoir échoué à mettre en oeuvre la sortie de l’Union européenne, trois ans après le référendum du Brexit.

Lors de la visite d’État qui doit durer trois jours, le président des États-Unis assistera à un banquet au palais de Buckingham avec la reine Elizabeth II lundi soir et à des entretiens avec la Première ministre. La fin de la visite présidentielle sera centrée sur le 75e anniversaire du Débarquement, avec une cérémonie à Portsmouth mercredi en présence de la reine et du président français Emmanuel Macron. 

Comme lors de son précédent voyage au Royaume-Uni, en juillet 2018 de nombreuses manifestations sont attendues dans le pays. Des dizaines de milliers de manifestants devraient descendre dans les rues de Londres pour protester contre la visite de Trump à Trafalgar Square.

Jeremy Corbyn a lui exclu de participer au banquet offert par la reine, dénonçant un président “qui déchire des traités internationaux vitaux, soutient le déni du changement climatique et use d’une rhétorique raciste et misogyne”. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.