MAROC
13/05/2016 04h:18 CET | Actualisé 13/05/2016 04h:18 CET

Ces peluches abîmées ont été rafistolées pour parler du don d'organes aux enfants

SANTÉ - Deuxième vie. Des pattes de grizzlis pour sauver un mouton, une oreille de chat pour remplacer celle d'un ours... l'agence japonaise Dentsu récupère des peluches abandonnées pour rafistoler les petits bobos de nounours abîmés envoyés par des enfants.

Ce joli projet s'appelle "Second life toys" et a pour noble but de sensibiliser les plus jeunes au don d'organes. Au Japon, la législation autour du don est contraignante et 14.000 patients seraient actuellement en attente de greffe.

Sur le site dédié, les créateurs du projet récupèrent aussi bien les peluches "donneuses" que les nounours "receveurs" et orchestrent les greffes au plus juste afin que ces animaux en peluche soient renvoyés à leur propriétaire.

Ainsi réparés en couleurs et en douceur, baleines, girafes et oursons peuvent jouir d'une seconde vie. De quoi sensibiliser les enfants à l’importance du rôle que joue le don d’organe dans la survie des blessés.