TUNISIE
28/05/2018 10h:55 CET | Actualisé 28/05/2018 11h:00 CET

Document de Carthage 2: À Al Massar, rien ne va plus entre Samir Taieb et Jouneidi Abdeljaoued

“Il travaille pour le compte d’autrui et pas pour le compte du parti, ni dans son intérêt”

Nicolas Fauqué via Getty Images

Alors que le secrétaire général du parti Samir Taieb représentait Al Massar lors de la dernière réunion des signataires du document de Carthage 2 -ce qui avait agacé le directeur exécutif de Nidaa Tounes Hafedh Caid Essebsi- le coordinateur général Jouneidi Abdeljaoued, invité de la radio Shems Fm, a affirmé que malgré la décision du parti d’envoyer Faouzi Charfi le représenter lors de la réunion prévue lundi, ce sera finalement le ministre de l’Agriculture qui ira.

“Le bureau politique avait déjà demandé à ce que celui qui assiste aux réunions du document de Carthage ne soit pas membre du gouvernement mais le camarade Samir Taieb a insisté pour assister à la dernière réunion (de vendredi) et celle d’aujourd’hui” a-t-il indiqué.

 

“Il a insisté pour être présent aujourd’hui, c’est pour ça que je considère qu’il sera présent en tant que ministre, représentant du gouvernement et de son chef, et non d’Al Massar. Qu’il assume ses responsabilités par la suite” a-t-il ajouté.

Selon Abdeljaoued, Samir Taieb “décide tout seul. Il a appelé la présidence de la République et leur a dit que c’est lui qui va représenter le parti”.

Quant à celui-ci sa position est que “le prochain gouvernement doit être appuyé par les deux organisations nationales à savoir l’UGTT et l’UTICA” a indiqué le coordinateur national du parti, or aujourd’hui, cela n’est pas le cas.

Regrettant la tournure politique que le document de Carthage 2 est en train de prendre, Jouneidi Abdeljaoued annonce que qu’Al Massar “ne participera pas au prochain gouvernement”.

Intervenant sur les ondes de la même radio, le ministre de l’Agriculture et secrétaire général du parti Al Massar, Samir Taieb a affirmé qu’il représentera bien son parti et non le gouvernement à la réunion de Carthage.

“Je n’ai pas insisté pour être présent. Il y a une campagne menée pour tromper l’opinion publique que ce soit à l’intérieur du parti ou en dehors” a-t-il regretté. 

Déplorant les propos du coordinateur national du parti Jouneidi Abdeljaoued, Samir Taieb affirme que celui-ci défend des positions qui ne sont pas celles du parti: “Il travaille pour le compte d’autrui et pas pour le compte du parti, ni dans son intérêt”.

Revenant sur le communiqué publié dimanche par Al Massar, Samir Taieb affirme que celui-ci est clair: “Peu importe que ce gouvernement reste ou pas, on veut des compétences (...) Il ne demande pas un remaniement total du gouvernement” a-t-il expliqué.

 

 

“Le parti Al Massar annonce qu’il n’est pas concerné par les considérations politiques quant à l’avenir du gouvernement, mais continue de s’inscrire dans tout effort national visant à sauver le pays” a indiqué un communiqué publié dimanche par le bureau exécutif du parti.

Celui-ci affirme vouloir un gouvernement de compétences restreint, loin des “considérations et des tiraillements politiques”.

 

Samedi, le coordinateur national du parti avait rencontré le secrétaire général de l’UGTT Nourredine Taboubi pour discuter du Document de Carthage 2 et de l’avenir de Youssef Chahed à la tête du gouvernement.

En marge des discussions entre les signataires du Document de Carthage 2, Al Massar était contre l’éviction du chef du gouvernement, au contraire de l’UGTT qui impose le départ de Youssef Chahed.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.