16/11/2015 14h:54 CET | Actualisé 16/11/2015 15h:10 CET

Un tiers des personnes emprisonnées en Espagne pour djihadisme sont des Marocains

AFP
Un tiers des personnes emprisonnées en Espagne pour djihadisme sont Marocains

ESPAGNE - 34,7% des personnes emprisonnées en Espagne pour djihadisme depuis 2013 sont Marocaines. C'est ce qui ressort d'une étude du think-tank espagnol Real Instituto Elcano, rendue publique ce lundi 16 novembre.

Menée par deux experts espagnols, Fernando Reinares et Carola Garcia-Calvo, cette publication a pour but de dresser le "profil type" des djihadistes qui sévissent en Espagne.

LIRE AUSSI:

Attentats: Les imams de France appelés à une prière vendredi en hommage aux victimes

Qui est Abdelhamid Abaaoud, le Belge d'origine marocaine qui serait derrière les attentats de Paris?

40,5% des personnes emprisonnées sont de nationalité espagnole. Ce qui montre une "éclosion du terrorisme autochtone", selon les auteurs du rapport, qui précisent que 75,8% des détenus djihadistes espagnols sont natifs de Sebta et de Melilia. Sur les 34.% de détenus marocains, soit le plus important contingent de prisonniers étrangers, l'étude avance que 4 djihadistes sur 10 sont originaires des régions de Tanger, Tétouan et Al Hoceima.

En Espagne, c'est Barcelone qui est être la région qui compte le plus de djihadistes avec 29% des détenus espagnols accusés de djihadisme.

Galerie photo Les Unes sur les fusillades à Paris Voyez les images