MAROC
12/08/2018 14h:27 CET

Dix Palestiniens arrêtés par l'armée israélienne à Gaza et en Cisjordanie

Des hostilités qui remettent en cause la récente trêve.

MAHMUD HAMS via Getty Images

INTERNATIONAL - Les tensions se poursuivent en Palestine. Des sources officielles palestiniennes, citées par la MAP, annoncent l’arrestation, ce dimanche, de 10 Palestiniens par l’armée d’occupation israélienne dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

La même source précise que la marine israélienne a interpellé 5 pêcheurs palestiniens près de la côte de Gaza et confisqué leur bateau. Tandis qu’en Cisjordanie, ce sont les soldats israéliens qui ont perquisitionné des maisons dans plusieurs villes et arrêté 5 Palestiniens.

En ce qui concerne les premiers, la cause évoquée est l’interdiction imposée par l’armée israélienne, il y a un mois, aux pêcheurs palestiniens de naviguer à plus de trois miles de Gaza. Un sévère blocus à l’enclave palestinienne se poursuit ainsi depuis 2007. Face à la situation, un appel a été lancé par le porte-parole du gouvernement palestinien, Youssef al-Mahmoud, ce dimanche, sollicitant la communauté internationale à faire pression sur Israël pour lever ce blocus.

Dans un communiqué relayé par l’agence de presse palestinienne Wafa, citée par la MAP, al-Mahmoud estime que “la paralysie qui touche tous les secteurs vitaux à Gaza doit interpeller la communauté internationale (...) et la pousser à assumer ses responsabilités juridiques et morales envers le peuple palestinien”.

“L’unique sortie de cette impasse”, a-t-il souligné, consiste ”à concrétiser la réconciliation nationale et mettre fin à la division inter-palestinienne”.

Jeudi dernier, le Hamas avait annoncé qu’une trêve avec Israël était entrée en vigueur à minuit pour mettre fin aux hostilités dans la bande de Gaza. Cet accord de trêve, conclu sous l’égide de l’Egypte et de l’émissaire de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nikolaï Mladenov, devait mettre fin à la nouvelle escalade militaire entre Israël et le Hamas, avait alors indiqué une source du Hamas. Les Comités de résistance populaire (CRP), coalition de groupes palestiniens à Gaza, avaient, eux aussi, confirmé l’entrée en vigueur de la trêve à minuit.