ALGÉRIE
26/01/2015 03h:03 CET | Actualisé 10/04/2015 09h:54 CET

Abderrahmane Benkhalfa sur Radio M: "Il faut dévaluer le dinar quitte à aller au taux de change multiple" (VIDÉO)

La question de la valeur du dinar a été le thème de la première émission de l'invité du direct de Radio M qui avait acceuilli, Abderrahmane Benkhalfa, analyste économique et ancien général des banques et établissements financiers (ABEF) qui a appelé les autorités à "reprendre la main" et ne pas se contenter de laisser la monnaie nationale dériver.

Pour Abderrahmane Benkhalfa, le "statu quo" sur la valeur du Dinar algérien qui dure depuis des années n'est pas tenable. Pour lui, l’écart croissant entre un "dinar officiel" cédé à 106 dinars pour un euro alors qu'il s'échange 160 dinar pour un euro sur le marché parallèle doit être traité.

La multiplication des marchés informels des devises - il estime qu'il y a une cinquantaine de centres ayants pignon sur rue au niveau national - est une menace pour la stabilité de l'économie du pays.

L'ancien délégué général de l'ABEF a plaidé pour une action énergique des autorités financières qui peuvent combiner entre mesures administratives et économiques.

Il a défendu l'idée d'une dévaluation de la monnaie nationale qui pourrait prendre la forme de l’instauration de taux de change multiples, un " pour les produits de première nécessité et un autre pour le reste des importations par exemple" .

LIRE AUSSI: Plongée du dinar sur le marché parallèle des devises: un problème de confiance, selon un expert financier

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.