ALGÉRIE
04/07/2019 13h:26 CET | Actualisé 04/07/2019 18h:19 CET

Dignité, Justice, Liberté: Déclaration des citoyennes et des citoyens

Getty Editorial

L’objectif de cette Déclaration est de réunir les signatures d’un grand nombre de citoyens algériens à travers le territoire national et dans la diaspora afin de créer un appui moral et politique significatif au mouvement populaire.

Cette Déclaration, ancrée dans l’expérience et la perspective du mouvement populaire, est cependant largement consensuelle puisqu’elle transcende les tendances idéologiques et les opinions politiques qui existent dans la société.

A l’image du mouvement populaire, elle vise à l’expression massive et raisonnable de l’engagement de citoyens libres en faveur des valeurs essentielles du peuple algérien : la liberté, la justice et la dignité. 

Les citoyens qui signeront cette Déclaration le feront à titre strictement personnel.

Les jeunes, les étudiants en particulier, engagés dans la révolution en cours sont le moteur principal de cette action militante de grande envergure. Par leur nombre, leur présence à travers le territoire national, la qualité et la constance de leurs manifestations, les jeunes sont à l’avant-garde du mouvement populaire. 

Leurs actions multiples (rencontres, débats, propositions, manifestations) pour l’adhésion citoyenne à cette démarche marqueront un progrès décisif du mouvement populaire en lutte pour le départ du régime actuel et l’édification d’un régime démocratique et de l’Etat de droit dans notre pays.

Dignité, Justice, Liberté 

Déclaration des citoyennes et des citoyens

x

Nous, Algériennes, Algériens, déclarons être un peuple libre et souverain.

Nous déclarons notre fidélité au combat libérateur de toutes les générations qui nous ont précédés. 

Nous déclarons notre engagement à écrire l’histoire du peuple algérien.

Nous déclarons notre engagement à construire une société fondée sur les valeurs de liberté, de justice et de dignité.

Nous déclarons notre engagement à édifier un État qui garantit les droits humains et les libertés individuelles et collectives de tous les citoyens.

Nous déclarons notre engagement à contribuer au développement, au progrès et à la paix dans le monde.

xx

Alors que la révolution de Novembre a conduit à l’indépendance nationale et à l’établissement de l’État algérien moderne, la révolution de Février a pour objectif d’instaurer la souveraineté populaire et une démocratie réelle afin d’ouvrir grand les portes du développement économique, social, politique et culturel de notre pays. Pour cela : 

Nous demandons à tous ceux qui détiennent du pouvoir, de l’influence, de la légitimité ou de la crédibilité, d’assumer clairement leurs responsabilités dans le contexte historique exceptionnel que vit le pays.

Nous devons former des institutions étatiques composées de personnes intègres et compétentes, chargées notamment de préparer les conditions juridiques, politiques et administratives de la tenue d’élections démocratiques et de créer les conditions favorables à l’élaboration, à la discussion et à l’adoption de la future Constitution. 

Nous devons œuvrer à créer les institutions démocratiques de la société et donc créer des associations, des partis, des syndicats en cohérence avec la dynamique de la révolution en cours.

Nous devons organiser des discussions publiques sur toutes les questions politiques qui seront traitées dans le cadre de l’élaboration de la future Constitution.

Nous devons poursuivre la mobilisation massive et pacifique du mouvement populaire pour le triomphe et la consécration de l’unité nationale, de la souveraineté populaire et de la démocratie. 

xxx

 

A ce stade de la révolution pacifique du peuple algérien, il est nécessaire et urgent:

-      De créer une Instance Nationale de Médiation qui aura pour mission de proposer au pays, après consultations des différentes parties concernées, les modalités concrètes (objectifs, institutions, durée, etc.) de la transition démocratique et de créer les conditions d’un dialogue qui ouvrira la voie de la transition exigée par les citoyens. L’Instance devra être composée de personnalités qui possèdent les qualités morales, la compétence ainsi que la volonté nécessaire à l’accomplissement de cette mission patriotique de la plus haute importance. 

-      Que le gouvernement actuel démissionne et qu’il soit remplacé, pour une durée déterminée, par un gouvernement composé de personnes intègres et compétentes, acceptées par le mouvement populaire.

-      Que le gouvernement présente publiquement son programme détaillé et s’engage solennellement sur sa mise en œuvre, et qu’il s’engage notamment à arrêter la dégradation de la situation économique et sociale du pays.

-      Que le gouvernement, en concertation étroite avec toutes les forces politiques et sociales, crée les conditions les plus favorables à l’élaboration, à la discussion et à l’adoption de la nouvelle Constitution. 

-      Que le gouvernement, en concertation étroite avec toutes les forces politiques et sociales, prépare les conditions juridiques, politiques et administratives de la tenue d’élections présidentielles, législatives ou locales démocratiques, dont l’établissement d’une instance indépendante chargée de la préparation et de la tenue des élections.

-      Que le gouvernement libère tous les détenus politiques.

-      Que le gouvernement fasse cesser la répression contre les citoyens et les militants politiques.

-      Que le gouvernement libère le champ médiatique et garantisse et protège la liberté d’expression.

-      Que le gouvernement libère la vie associative, politique et syndicale. 

-      Que le gouvernement crée les conditions juridiques, politiques, administratives et professionnelles pour l’émergence rapide d’une justice indépendante.

-      Que le gouvernement engage une lutte efficace contre la corruption ainsi que toutes les tentatives de déstabilisation du mouvement populaire.

Alger, le 22 juin 2019

Signataires : 

Lynda Abbou

Bilal Abboub

Kahina Aouameur 

Mouanis Bekari

Adila Bendimerad

Sami Benmehidi

Redouane Boudjemaa

Malika Boussoualim

Said Djaafer

Louisa Dris

Tin Hinan El Kadi

Raouf Farrah

Badia Haffar

Lyas Hallas

Sofiane Hamdous

Amin Khan

Abdelmoumene Khelil

Mehdi Mefti

Tarik Merzouk

Drifa Mezenner

Kaddour Yahyaoui

Bilel Zergui