MAROC
20/09/2019 14h:51 CET

DGSN: Plus de 420.000 arrestations lors d'opérations sécuritaires depuis le début de l'année

31.252 interpellations en flagrant délit.

FADEL SENNA via Getty Images
Démonstration réalisée par les membres du Bureau central d'investigation judiciaire marocain (BCIJ) lors d'une cérémonie commémorative du 63e anniversaire de la création de la (DGSN) à Kénitra le 16 mai 2019.

SÉCURITÉ - Au total, 420.348 individus ont été arrêtés dans le cadre d’opérations sécuritaires menées par les services et brigades de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), au cours de la période allant du début de l’année jusqu’au 15 septembre.

C’est l’un des chiffres saillants du bilan présenté jeudi 19 septembre à Salé, lors d’une conférence de presse, par le directeur de la police judiciaire, Mohamed Dkhissi. Ce bilan fait aussi état de 31.252 interpellations en flagrant délit et 89.096 autres suite à des mandats de recherche dans des affaires à caractère pénal et délits divers. La même source souligne une hausse de 8,23% par rapport à la même période de l’année précédente.

Relayant les efforts déployés en matière de lutte anti-criminalité et de vérification des informations qui circulent sur les réseaux sociaux, le directeur de la police judiciaire a également souligné que le nombre d’affaires liées à des tentatives avortées de trafic de drogue a enregistré une nette progression de 40%. Le nombre d’individus arrêtés dans ce cadre a connu la même tendance avec une augmentation de 50%, soit un total de 94.010 arrestations, dont 308 étrangers.

Selon le responsable sécuritaire, près de 112,138 tonnes de haschich et dérivés, 1.161.000 substances psychotropes, 44 kilogrammes de cocaïne, en plus de 6 kg d’héroïne ont été saisis, depuis le début de l’année. Et de préciser que ces résultats sont le fruit des opérations conjointes menées par les éléments de la sûreté nationale et les services de surveillance du territoire national.

Durant cette même période, il a été aussi procédé au traitement de 4.042 affaires liées à la migration illégale qui se sont soldées par le démantèlement de 36 réseaux criminels, l’arrestation de 301 organisateurs d’opérations de migration illégale, la saisie de 2.026 pièces d’identité ou de documents de voyage falsifiés. A cela s’ajoute également l’arrestation de 22.747 candidats à l’émigration illégale, dont 16.245 étrangers.

Huffpost MG
DGSN maroc

Concernant la cybercriminalité, quelque 311 affaires de chantage via Internet ont été enregistrées durant les premiers mois de l’année en cours (soit une baisse de 3,12% par rapport à 2018). Près de 219 individus ont été appréhendés dans le cadre de ces affaires, tandis que le nombre de victimes a avoisiné 316 personnes, dont 112 de nationalité étrangère.

Selon Mohamed Dkhissi, la DGSN s’engage également à lutter contre ceux qui diffusent des “fake news préjudiciables au sentiment général de sécurité”, diffusées via des vidéos truquées ou de fausses informations portant sur des accidents ou des crimes.

Pour ce responsable, les indicateurs relatifs à la criminalité en milieu urbain révèlent clairement, chiffres à l’appui, une baisse des crimes violents recensés dans les différentes préfectures de police, particulièrement à Casablanca, Rabat, Fès, Salé, Laâyoune et Meknès.