09/03/2016 06h:15 CET | Actualisé 09/03/2016 06h:15 CET

Voici les deux premières voitures qui seront produites par l'usine PSA Maroc

DR
L’usine Peugeot-Citroën Maroc dévoile ses premiers modèles

AUTOMOBILE – L’usine Peugeot-Citroën Maroc dévoile ses premiers modèles "made in Morocco". Deux modèles issus du segment B Sedan et BAH seront produits sur le site de Kénitra, indique l’Economiste. Le premier correspond au type Peugeot 301, tandis que le second se rapproche de la gamme Peugeot 208. Un dénominateur commun, toutefois: les deux modèles seront dotés de motorisations essence.

La première phase du projet prévoit de produire 100.000 véhicules par an, créant ainsi 1.500 emplois directs, contre 200.000 véhicules pour la seconde étape, soit 3.500 emplois directs et 20.000 indirects. Une production principalement destinée aux marchés de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Un milliard de chiffres d’affaires à l’export

Le 19 juin dernier, le constructeur français avait signé un accord englobant la construction d’une usine au Maroc, près de la zone franche de la région de Kénitra. Les premiers travaux de construction devraient être entamés cette année, alors que les machines seront installées en 2018. Le démarrage de la production, quant à lui, est prévu à l’horizon 2019.

Une implantation qui a nécessité un investissement de 6 milliards de dirhams (557 millions d’euros). Le groupe PSA investira 95% de la somme. Les 5% restant seront pris en charge par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG).

Côté affaires, l’usine devrait générer un milliard d’euros de chiffres d’affaires à l’export. Estimé à 60% au démarrage, le taux d’intégration locale devrait, à terme, culminé à 80%.

Le Maroc, premier constructeur automobile d’Afrique du Nord

Le royaume s’impose depuis une dizaine d’années comme un pilier du segment automobile à l’échelle continentale. Fin 2014, le secteur employait 80.000 personnes, quand le chiffre d’affaires à l’export frôlait, lui, les 40 milliards de dirhams.

Un résultat auquel contribue largement l’usine tangéroise Renault qui, à elle seule, se taille la moitié de cette prestation commerciale. La même année, la marque au losange y avait produit près de 175.000 voitures.

Deuxième constructeur automobile africain, le Maroc porte plus loin ses ambitions: d’ici 2020, le pays veut multiplier par 2.5 les exportations et créer 56.000 nouveaux emplois.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Quelques Peugeot mythiques... Voyez les images