LES BLOGS
08/07/2015 13h:26 CET | Actualisé 08/07/2016 06h:12 CET

Deux nuits du Destin pour un Président...

DAlY3D Abdelmaksoud/Flickr

Le Ramadan tire à sa fin. L'ultime escale, la Nuit du Destin est pour bientôt.

Les battants du Ciel s'ouvriront et avec un peu de chance nous recevrons tous une part de la manne.

C'est avec un sourire dans mon menton imberbe que je me rappelle qu'un de nos Présidents, avait eu droit à deux nuits du Destin, du temps où il y avait une surenchère politique entre les pays musulmans quant au début du mois de Ramadan.

Il avait bénéficié de la première en Algérie.

Le lendemain, il prenait l'avion pour l'Arabie saoudite où le début du mois de Carême avait été décrété une journée après nous.

Je m'étais dit, à l'époque, que cela n'était pas très orthodoxe, pour un chef d'État, de tricher avec le Ciel et de chercher à en obtenir un quota double de bénédictions.

Le résultat de ce qui s'apparentait à une tentative d'escroquerie ne s'est pas fait attendre. Les vannes du malheur se sont ouvertes sur ce pays et son dirigeant.

Nous avons eu droit à une décennie dite noire puis une autre dite rouge qui ont mis le pays à feu et à sang suivies d'une autre, qui dure toujours, celle de la bigoterie nationale et de la corruption généralisée.

À ce jour, nous n'avons pas fini de payer.

Espérons tout de même que nous n'ayons pas à attendre le Jour du Jugement dernier pour que le Bon Dieu songe, enfin, à effacer notre ardoise. Amine...

Retrouvez toutes les Kaci Story ICI.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.