MAROC
07/03/2019 12h:53 CET

Deux fusillades au Caire, 7 présumés jihadistes tués et un policier blessé

D’après le ministère de l’Intérieur égyptien, les jihadistes présumés étaient “membres du groupe extrémiste "Hasm".

Katrin Sauerwein / EyeEm via Getty Images
Les deux fusillades ont eu lieu dans la périphérie égyptienne.

TERRORISME - Ce 7 mars, en périphérie du Caire, deux fusillades distinctes ont tué 7 présumés jihadistes et blessé un policier au cours d’une opération de police, rapporte l’AFP qui cite un communiqué du ministère de l’Intérieur Egyptien. 

Trois des présumés terroristes ont été tués “sur la route circulaire urbaine, au sud de la capitale égyptienne”. Ils sont soupçonnés d’avoir préparé “une action hostile, la pose d’une bombe à Guizeh (Est du Caire) et se trouvaient à bord d’un pickup déguisés en électriciens”, ajoute la même source.

Les quatre autres ont perdu la vie “dans un appartement du quartier périphérique du Six-Octobre à l’Est de la mégalopole”. “Les policiers ont ouvert le feu après avoir essuyé des tirs lorsqu’ils se sont approchés d’eux”, ajoute l’agence de presse. 

Dans le véhicule des premiers, les autorités ont retrouvé des armes, des câbles électriques et des explosifs. Chez les deuxièmes, des armes et des matériaux pour fabriquer des bombes.

D’après le ministère de l’Intérieur égyptien, les jihadistes présumés étaient “membres du groupe extrémiste ‘Hasm’, un groupe armé considéré comme terroriste par les autorités, et liés aux Frères musulmans”, précise l’AFP. “Le groupe Hasm a revendiqué depuis 2016 plusieurs attentats contre la police, des responsables et des juges, au Caire”.