ALGÉRIE
08/12/2018 11h:49 CET | Actualisé 08/12/2018 11h:56 CET

Deux corps de harragas de Raïs Hamidou rapatriés ce lundi

Les autorités algériennes affirment être mobilisées et en contact permanent avec les autorités italiennes, à travers les services diplomatiques et consulaires pour connaitre le sort des autres disparus lors du tragique naufrage du 17 novembre dernier.

Facebook/Raïs Hamidou

Le corps de deux harragas de Raïs Hamidou (la pointe pescade) noyés au large de Cagliari seront rapatriés à Alger ce lundi 10 décembre.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction ce samedi, le ministère des Affaires étrangères  (MAE) annonce qu’au terme de la longue procédure d’identification des deux victimes, le procureur territorialement compétent a autorisé ce 30 novembre la libération des dépouilles. 

“A l’issue d’une procédure longue, suivie et accompagnée au jour le jour par  notre Ambassade á Rome et les services centraux du MAE, en coordination avec les familles des victimes,  l’identification des  deux corps repêchés a pu être établie, le 28 novembre 2018. Le Procureur territorialement compétent a autorisé, le 04 décembre novembre 2018, la libération des dépouilles, á la faveur des démarches diligentes de notre Ambassade à Rome”, explique le MAE.

Une fois les procédures afférentes au rapatriement accomplies, les dépouilles des deux victimes arriveront à Alger ce lundi 10 décembre, précise-t-on de même source.

Le MAE,  ajoute qu’il reste mobilisé et en contact permanent avec les autorités italiennes, à travers les services diplomatiques et consulaires pour connaitre le sort des autres disparus lors du tragique naufrage du 17 novembre dernier. 

Pour rappel,13 jeunes de la commune de Raïs Hamidou avaient pris la mer le 15 novembre dernier. Ils voulaient rejoindre les côtes italiennes sur une embarcation de fortune. Ils ont été surpris par le mauvais temps et ont été trahis par le moteur de leur barque qui n’a pas résisté jusqu’à l’arrivée à la terre ferme.

Seuls trois d’entre eux ont été sauvé par les gardes-côtes italiens les dix autres qui s’étaient jetés à la mer sont portés disparus depuis le 17 novembre. Leurs parents restent sans aucune nouvelle.