MAROC
20/01/2019 08h:43 CET

"Destination Eurovision": le plateau investi en direct par des opposants à la tenue de l'émission en Israël

Emmanuel Moire, Garou et l'Israélienne Netta Barzilai, gagnante de l'Eurovision 2018, étaient sur scène au moment de ce bref envahissement.

Le HuffPost

DESTINATION EUROVISION - Confusion sur le plateau de “Destination Eurovision”. L’émission diffusée sur France 2, qui doit permettre de désigner la chanson qui représentera la France à l’Eurovision en mai à Tel-Aviv, a été perturbée ce samedi 19 janvier par la venue imprévue sur scène de militants opposés à la tenue de la compétition en Israël.

La scène n’a duré que quelques secondes, en tout début d’émission, alors que le chanteur Garou, maître de cérémonie, présentait les candidats de la soirée. La gagnante de l’Eurovision 2018, l’Israélienne Netta Barzilai, venait tout juste de terminer de chanter “Toy”, le morceau qui lui a donné la victoire l’an dernier.

Plusieurs personnes munies de pancartes sur lesquelles on pouvait lire “Non à l’Eurovision 2019 en Israël” ont alors fait irruption sur scène avant d’être rapidement exfiltrées par la sécurité.

Des militants de la campagne BDS

Sur Twitter, des comptes appartenant au mouvement pro-palestinien Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), qui appelle à faire pression sur Israël “en tant qu’occupant et colonisateur”, ont revendiqué cette action. “Pas de service public au service de l’apartheid !”, écrit le compte officiel de “la campagne BDS France”.

Dans un communiqué envoyé à 20 Minutes, France Télévisions rappelle que “l’Eurovision est avant tout un divertissement d’une ampleur internationale unique et ouvert à une très grande diversité artistique. La musique, qui n’a pas de frontière, en est son essence, avec pour ambition universelle le dialogue entre les peuples, l’ouverture et le vivre-ensemble.”

En septembre, plus de 140 artistes internationaux avaient signé une pétition dans le Guardian appelant au boycott de l’édition 2018 de l’Eurovision, en soutien à “l’appel sincère des artistes palestiniens”. “Tant que les Palestiniens ne pourront pas jouir de la liberté, de la justice et de l’égalité des droits, il ne devrait pas y avoir d’affaire avec l’État qui leur refuse leurs droits fondamentaux”, avaient écrit les signataires, parmi lesquels le dessinateur français Tardi, le réalisateur Alain Guiraudie, le bassiste de Pink Floyd Roger Waters, ou le réalisateur britannique Ken Loach.

Quatre artistes se sont qualifiés ce samedi soir pour participer à la finale et espérer remporter son ticket pour l’Eurovision: le chanteur de la comédie musicale “Le Roi Soleil” Emmanuel Moire (“La promesse”), Seemone (“Tous les deux”), The Divaz (“La voix d’Aretha”) et Doutson (“Sois un bon fils”). Ils chanteront samedi prochain face aux qualifiés de la première demi-finale: Bilal Hassani, Chimène Badi, Silvàn Areg et Aysat.

Cet article a été initialement pulié par le HuffPost France.