ALGÉRIE
14/04/2019 15h:22 CET

Des youtubeurs algériens récompensés pour leurs travaux dans la protection de l’environnement

Le thème du concours est comment combattre la pollution plastique .

Huffpost MG

Trois youtubeurs algériens viennent d’être récompensés par l’Agence nationale des déchets AND pour leurs travaux portant sur le thème ; « combattre la pollution plastique ». 

Le premier prix de ce concours est revenu à Aoun Nouredine, un passionné d’audiovisuel au service de l’environnement qui se réclame du mouvement environnemental. 

Il a remporté le premier prix  grâce  à son spot qui résume la  journée d’un  algérien qui consomme du plastique, notamment les bouteilles en PET, tout en proposant à la fin de son film une solution,  celle de renouer avec le patrimoine algérien national.

Il recommande la réconciliation avec le bon vieux panier en jute et  autres produits préservant  la nature et dont regorge le patrimoine  national.

Le second prix est revenu à Meriem Bouda. Passionnée d’écologie et adepte du recyclage et du tri sélectif, elle se revendique également du mouvement des startups spécialisé dans l’environnement, et c’est avec enthousiasme qu’elle a présenté son travail.


Le troisième prix est revenu à un féru de la réalisation vidéo, Larbi Riad. Un Youtube averti, ce dernier a réussi à s’imposer avec son spot.


La cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours, lancé par l’AND, le 4 novembre dernier, a eu lieu en présence du Directeur Général de cette agence Ouamène Karim, qui a rappelé, à l’occasion, l’objectif de cette initiative, à savoir encourager les youtubeurs algériens à traiter des thématiques en relation avec la protection de l’environnement en général et la gestion des déchets en particulier.

«C’est là une première édition que nous jugeons utile et pertinente pour l’environnement et la gestion des déchets en particulier» déclare Ouamène Karim. Ce même responsable a encouragé les participants au concours à poursuivre leurs  efforts  en vue de sensibiliser  le large public sur la question  de  la protection de  la nature.

«Le plastique contient  de nombreux composants  toxiques comme  les retardateurs de flammes  ou les plastifiants. Une fois jetés en masse  dans la  nature  que les déchets plastiques  posent  problème. » A-t-il ajouté.

En précisant que l’Algérie ne  saurait  rester en marge  des efforts consentit par d’autres pays qui tendent à juguler la problématique de l’environnement. « Nous pouvons énormément  apporter à ce combat grâce  à des  personnes comme  vous, vous  qui avez  un impact sur  la société.  Communiquer  reste  le  choix idoine pour  parvenir  à des résultats probants en  matière d’éducation au respect de  l’environnement et à sa protection » A-t-il encore signifié.   

Au cours de cette cérémonie les responsables ont indiqué que le prochain challenge que proposera l’AND consistera à réaliser une œuvres portant sur le thème ; « Comment éviter le gaspillage des denrées alimentaires durant le mois de ramadan».