MAROC
07/06/2019 17h:43 CET | Actualisé 07/06/2019 17h:46 CET

Agression et tentative de viol sur des supporters du KACM par des supporters de l'Olympique de Safi

9 personnes ont été arrêtées dont 8 mineurs.

Burlingham via Getty Images

FOOTBALL - C’est une vidéo qui scandalise depuis trois jours les Marocains. Mardi 4 juin au soir, quelques heures après le match ayant opposé le Kawkab Athletic Club de Marrakech à l’Olympique Club de Safi pour le compte de la 29e et dernière journée de cette saison de Botola, des hooligans du club mesfioui s’en sont pris avec une grande violence à des supporters marrakchis.

Munis de couteaux, les agresseurs ont arrêté un véhicule transportant des supporters du club marrakchi, puis les ont dénudés et ont tenté de les violer. Dans une vidéo qui circule sur la Toile (mais que nous n’avons pas publiée pour son caractère insoutenable), on voit les supporters du KACM déshabillés, placés dans le véhicule. Pantalons baissés, ils supplient leurs agresseurs de les laisser partir tandis que ces derniers se félicitent en leur demandant de dire ”Dima Asfi”.

Suite à ce drame, la Direction générale de la surveillance nationale (DGSN) a arrêté ce vendredi 9 suspects dont 8 mineurs guidés par un principal instigateur majeur. Ce dernier, selon la DGSN, a déjà été arrêté en janvier dernier, après le match aller ayant opposé les deux équipes à Marrakech. La même source précise que l’enquête est toujours en cours et que d’autres personnes impliquées dans cette affaire sont recherchées.

“Ce crime a violé tous les principes humanitaires et religieux”

Contactés par le HuffPost Maroc, les dirigeants du club safiote se déresponsabilisent de ces faits tout en précisant que la sécurité n’était pas assurée sur la route reliant les deux villes. ”Nous savons très bien que la relation entre quelques supporters des deux équipes est très tendue. Ça a commencé dans le stade, lorsque le match a été arrêté pendant 20 minutes suite à l’envahissement du terrain. Nous sommes tristes de voir cette rivalité dépasser ce stade. Ces supporters ne représentent pas le club”, nous confie notre source.

Une fois publiée, la vidéo a choqué les internautes, dont les Green Boys, groupe d’ultras supportant le Raja de Casablanca. Sur sa page officielle, le groupe a exprimé son soutien aux supporters marrakchis et son indignation, soulignant que les faits n’ont aucune relation avec le mouvement ultra.

“Dans le contexte de la concurrence entre les groupes ultras, nous remarquons toujours certaines choses qui n’ont aucun rapport avec le mouvement et qui contribuent à la destruction de sa réputation et à son développement en tant que culture footballistique (...). La rivalité ne peut jamais nous priver de nos valeurs humaines, ni faire de nous des monstres impitoyables. Ce crime a violé tous les principes humanitaires et religieux.”

Rappelons qu’en janvier dernier, 14 personnes appartenant aux ultras safiots “Ultras Sharks” ont été arrêtées pour hooliganisme, destruction d’une infrastructure sportive d’utilité publique, violence sur agents de l’État lors de l’exercice de leurs fonctions et destruction de biens publics, suite au match opposant le KACM à l’OCS au Grand Stade de Marrakech.