TUNISIE
30/07/2018 15h:38 CET | Actualisé 30/07/2018 15h:43 CET

Des puces au service pédiatrique de l'hôpital régional de Bizerte? Le directeur général de la Santé dément

″À ce jour, il n’y a aucune preuve de la présence de bestioles au service pédiatrique"

Les photos publiées par l’Organisation Tunisienne des Jeunes Médecins (OTJM) ont fait le tour du web ce week-end.

Montrant des médecins aux multiples piqûres causées par des puces, les photos sont accompagnées d’une description d’une situation jugée “catastrophique” au  service pédiatrique de l’hôpital régional de Bizerte.

Indiquant avoir informé les autorités depuis près de 5 semaines d’une invasion de puces à la chambre de garde des médecins au deuxième étage, l’OTJM affirme que celles-ci ont commencé à se disperser au niveau des chambres des enfants hospitalisés mais également au service maternité de l’hôpital.

La situation hygiénique est devenue telle que des rats et chats se sont même installés au sein du service.

Intervenant sur les ondes de la radio Mosaïque FM, Meriam Ryhane Ben Soltane, membre de l’OTJM, a affirmé qu’il y a une prolifération de puces au service pédiatrique de l’hôpital régional de Bizerte “depuis plus d’un mois et demi”.

Elle estime la présence des bêtes à plus d’un an: “Les services d’hygiène et le directeur de l’hôpital sont au courant” a-t-elle affirmé, expliquant que les services d’hygiène ont essayé à de nombreuses reprises des traitements, mais “malheureusement sans résultats car l’accumulation de saletés ne laisse pas l’éradication être efficace”.

“Il y a des travaux au deuxième étage du service pédiatrique qui représentent un foyer pour les puces parce qu’il y a des chats, des chiens...Il y a aussi des animaux morts là-bas” a-t-elle ajouté.

De son côté, le directeur régional de la Santé de Bizerte, Jamel Eddine Saidani a nié la présence de puces au service pédiatrique de l’hôpital régional de Bizerte.

″À ce jour, il n’y a aucune preuve de la présence de bestioles au service pédiatrique. Par contre, il y en a au deuxième étage”, étage où se situe la salle de garde des médecins résidents et internes, et qui était en travaux a-t-il précisé: “Les travaux ont été arrêtés car il y a quelques petits problèmes entre la direction de l’équipement et le promoteur immobilier”.

Concernant la présence de puces au deuxième étage, Jamel Eddine Saidani affirme qu’elles résultent probablement des travaux: “Les services d’hygiène ont effectué un premier traitement, puis un deuxième. Un troisième est prévu pour jeudi” a-t-il conclu.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.