MAROC
12/07/2018 18h:01 CET

Londres: Un appel à une "prière collective du vendredi" pour dénoncer la politique de Trump

Ce n'est pas la première fois qu'une telle initiative est prise par des musulmans opposés au président américain.

DONALD TRUMP - La venue de Donald Trump en Angleterre ne plait (vraiment) pas aux Londoniens. La capitale anglaise reçoit ce jeudi 12 juillet et pour quelques jours la visite du président américain pour le sommet de l’OTAN. L’occasion pour les nombreuses personnes qui se déclarent opposées à la politique menée par le président des États-Unis de lancer plusieurs appels aux manifestations et happenings, tous réunis sous la bannière du hashtag #DumpTrump.

Parmi les évènements organisés ce vendredi 13 juillet, une prière collective à l’occasion de la prière du vendredi. Organisé conjointement par l’association Pro-Palestinienne “Friends of Al Aqsa” et la “Muslim Association of Britain”, l’événement invite les musulmans à se munir de leurs tapis de prière, et de se rassembler dans les jardins de Cavendish Square, à 14h30. Une prière mixte qui rassemblera hommes et femmes, avant que les participants ne rejoignent par la suite les manifestants qui se rendront au 10, Downing Street, résidence de la Première ministre britannique, Theresa May.

Il faut dire que ces prochains jours, le Royaume-Uni vivra au rythme des différentes marches s’opposant à la politique de Trump. Des opposants ont notamment l’intention de “suivre Donald Trump où qu’il se rende”. Ainsi, certains se sont donné rendez-vous devant le Windsor Castle, résidence londonienne de la reine d’Angleterre, pour exprimer leur désapprobation.

Concernant la prière collective anti-trump, il ne s’agit pas de la première du genre. Depuis l’élection de Trump, de nombreux évènements similaires ont été organisés pour protester notamment contre les positions discriminatoires et les sorties considérées racistes du président américain.

En février 2017, des centaines de musulmans ont prié à l’aéroport JFK pour s’opposer au “muslim ban” mis en application quelques jours plus tôt par le président américain. 

Andrew Lichtenstein via Getty Images

A l’occasion de l’Iftar organisé par Trump à la Maison Blanche lors du dernier mois de ramadan, des groupes de défense des droits civils des musulmans,ont organisé dans les jardins de la résidence présidentielle une manifestation “NOT Trump’s Iftar” avec une rupture du jeûne collective devant l’édifice. 

MANDEL NGAN via Getty Images