TUNISIE
13/10/2018 13h:52 CET

Des Ehpad pour retraités français en Tunisie? Un nouveau concept touristique qui se développe selon France 2

Les autorités tunisiennes suivent ce projet pilote qui pourrait rapporter à la Tunisie “des dizaines de millions d’euros d’investissements” et des “milliers d’emplois”.

La Tunisie deviendra-t-elle un Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) géant pour les retraités français?

C’est à cette question qu’a répondu un reportage du journal de 20 heures de France 2, diffusé vendredi.

Depuis Hammamet, l’équipe de France 2 a retrouvé une douzaine de résidents français installés dans un hôtel 5 étoiles abritant l’équivalent d’un Ehpad.

Accompagnés d’aides soignants personnels, ces retraités, qui vivent à l’année dans cet hôtel, souffrent pour la plupart d’Alzheimer, de Parkinson ou d’autres maladies neurologiques.

S’ils sont souvent loin de leurs familles, ces derniers mettent en avant plusieurs atouts de cet hôtel tunisien par rapport à un Ehpad en France: tout d’abord le cadre, qui donne l’impression “d’être en vacance toute l’année”, mais également l’entourage.

En effet, selon le témoignage de la femme d’un patient, en France, les personnes âgées dépendantes ne sont pas assez entourées.

Ce n’est donc pas le cas dans cet hôtel de Hammamet, où les patients en plus d’activité de groupes ont droit également à toutes les commodités: Spa, coiffures, manucures, pédicures.

Abritant depuis 2 ans un Ehpad, cet hôtel facture à 2600 euros par mois cette prestation, soit autant qu’un Ehpad privé en France mais avec beaucoup plus de commodités pour les retraités: “Le prix comprend même 4 aller-retour par an” pour un proche affirme le reportage.

Le tout est supervisé par des médecins, neurologues et ergothérapeutes, qui surveillent la santé des patients quotidiennement.

Derrière ce concept, se cache un entrepreneur français convaincu que la Tunisie peut le développer, surtout après la crise du tourisme connue par le pays depuis 2015, et où de nombreux hôtels ont fermé et sont à vendre: ”À terme, on peut accueillir 10.000 résidents francophones en Tunisie” a affirmé Alexandre Canabal, l’homme derrière ce projet.

Selon France 2, les autorités tunisiennes suivent ce projet pilote qui pourrait rapporter à la Tunisie “des dizaines de millions d’euros d’investissements” et des “milliers d’emplois”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.