TUNISIE
10/07/2018 16h:00 CET

Des diplômes du Baccalauréat en français et en anglais, certification électronique, inscription à distance... Le ministre de l'Éducation promet "une révolution"

Le ministère de l'Éducation entre (enfin) dans l'ère du digital

Une révolution numérique au sein du ministère de l’Éducation est en marche. C’est ce qu’a révélé le ministre de l’Éducation, Hatem Ben Salem, à l’issu d’une conférence de presse tenue mardi. 

Il a annoncé que son ministère est en train de procéder à de nouveaux changements afin de marquer son entrée dans l’ère du numérique et de la digitalisation.

Ben Salem a révélé que parmi les nouveautés figurent l’édition des diplômes du baccalauréat en trois versions à savoir en arabe, en français et même en anglais.   

Ainsi, il est désormais possible pour les bacheliers d’avoir leur diplôme du baccalauréat ou leurs relevés de notes en langues française et anglaise, sans pour autant passer par l’épreuve pénible et coûteuse de la traduction assermentée. 

Ce nouveau service sera opérationnel à partir du 16 juillet en cours, comme le précise le ministère dans un communiqué de presse rendu public lundi en ajoutant que les intéressés sont appelés à déposer une demande auprès de la direction générale des examens au ministère ou du commissariat régional de l’Éducation.

Ben Salem a dévoilé, d’autre part, l’adoption de la certification électronique. Une mesure intéressante qui permet de faciliter la vérification de l’authenticité des diplômes. “Ce n’est plus nécessaire de légaliser les diplômes. Cette mesure permettra, sans doute, de faciliter la vie de l’élève” note-t-il. 

Par ailleurs, le ministre de l’Éducation a fait savoir que la prochaine année scolaire sera marquée par la possibilité d’inscription à distance. “Adieu les files d’attente devant les écoles, les bagarres devant les classes... Les élèves peuvent s’inscrire à travers leur smartphone” a-t-il lancé en précisant que même les emplois du temps et les bulletins seront dévoilés sur le net, à travers le publipostage.

Plus encore, Ben Salem a annoncé l’allégement des programmes scolaires et des heures de cours notamment pour les élèves du primaire. “Cet allégement sera graduel” souligne-t-il en évoquant la possibilité de rendre le samedi dans les écoles primaires une journée d’activités et d’animation culturelle. 

Ainsi, à travers cette nouvelle orientation, Ben Salem compte façonner une toute autre institution éducative, moderne et efficace.

Ambitieux, le ministre espère rendre le “prestige de l’éducation nationale”. Il a révélé, d’ailleurs, au sujet de l’admission des élèves aux collèges et aux lycées pilotes, que malgré toutes les pressions, le ministère ne prendra aucune mesure qui s’oppose aux dispositions de la circulaire.   

“On ne descendra pas sous le seuil de 15/20 dans l’admission des élèves aux collèges et aux lycées pilotes bien que le nombre d’élèves affectés est inférieur de moitié de la capacité d’accueil disponible dans ces institutions”, a-t-il  souligné.

LIRE AUSSI:

Tunisie: Plus besoin de légaliser vos diplômes, des QR codes permettront désormais de les authentifier

Dispositif anti-triche renforcé, diffusion des épreuves sur Facebook...: Hatem Ben Salem veut “muscler” le bac

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.