TUNISIE
22/04/2019 18h:58 CET

Des députés d'Ennahdha décorent des cadres sécuritaires? Explications

Les photos de sécuritaires décorés et promus par des députés du mouvement Ennahdha ont suscité un flot de critiques. Retour sur cette polémique.

Des photos de dirigeants du mouvement Ennahdha dont Yamina Zoghlami, Ali Laarayedh et Sahbi Atig en train de décorer des sécuritaires à l’occasion du 63e anniversaire de la création des forces de sécurité intérieure, ont enflammé la toile durant ces deux derniers jours. 

Les critiques acerbes sont tombées comme une avalanche dès la diffusion des photos le vendredi 19 avril. 

Certains n’ont d’ailleurs pas hésité à crier au scandale en accusant Enanhdha de s’ingérer dans les affaires de l’État. Un acte qui selon eux met en péril le prestige de l’État et remet en question la neutralité de l’institution sécuritaire.  

Pour eux, ces photos sont une preuve de l’intention du mouvement Ennahdha de s’emparer des rouages de l’État.

Ces accusations violentes jettent ainsi une nouvelle tâche d’huile à l’heure où l’affaire de l’appareil sécuritaire secret bat son plein. 

“Ces photos n’ont rien de choquant” lance Yamina Zoghlami

“Ces photos n’ont rien de choquant. Il s’agit d’une formalité ordinaire qui se fait chaque année dans ce genre d’événement”, martèle la députée d’Ennahdha Yamina Zoghlami sur les ondes de Shems Fm.

Elle explique que les députés présents lors de cette cérémonie sont invités par le gouverneur. Selon ses dires, sept députés de différents partis ont répondu présents dont Leila Chettaoui et Hager Ben Cheikh Ahmed. “Je suis fière d’avoir décoré des sécuritaires” se réjouit-elle.

“Il n’y a aucune relation avec la question de neutralité de la sécurité républicaine” clame-t-elle en manifestant sa surprise de voir cette polémique prendre autant d’ampleur.

La députée s’est interrogée, d’autre part, sur la vague de critiques qui visait son mouvement. “Je ne comprend pas pourquoi les internautes se sont focalisés sur les députés Ennahdha alors que d’autres partis étaient également présents lors de la cérémonie” dit-elle. 

Les explications du ministère de l’Intérieur 

En réponse à la polémique, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiene Zaâg a fait savoir, à Mosaïque Fm,  que la décoration et la promotion des agents du ministère de l’Intérieur se déroule comme à l’accoutumé, à trois niveaux.

Le premier étant la cérémonie organisée au Palais présidentiel, où le président de la République décore un certain nombre d’agents et de cadres.

Le deuxième niveau se déroule au siège du ministère de l’Intérieur, sous la présidence du ministre de l’Intérieur alors que le troisième niveau se déroule au niveau des régions où les gouverneurs organisent les cérémonies de décoration et de passage de grade aux agents de leurs régions.

Ce dernier a précisé que les gouverneurs ont l’habitude d’inviter les représentants du peuple, de tous les partis, à ces cérémonies. Il ne s’agit pas d’un privilège donné à Ennahdha, comme le prétendent certains.

Zaâg a souligné, par ailleurs, la neutralité du ministère de l’Intérieur qui selon lui devra rester à l’écart de tous les tiraillements politiques d’autant plus que les élections s’approchent à grands pas.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.