LES BLOGS
24/04/2018 10h:18 CET | Actualisé 24/04/2018 15h:28 CET

Dénoncez l’antisémitisme,oui! Mais n’adoptez pas l’Islamophobie!

Je parlerai en tant que française et tunisienne, en tant que femme arabe et musulmane. En tant que laïque, non pas parce que la France me l’a imposée, mais parce que Bourguiba m’avait déjà donné le choix de l’être.

Sébastien Désarmaux via Getty Images

Un manifeste sur le nouvel anti sémitisme a été rédigé par Philippe Val, ancien directeur de “Charlie Hebdo et a reçu plus de 250 signatures. Des signataires de tous bords qui ont répondu à l’appel rédigé par un collectif, dont Philippe Val”. Parmi eux, trois anciens Premiers ministres, des élus de tous bords, des représentants des différentes religions, des intellectuels, des artistes…

L’islam est une religion de paix. Ceux qui tuent au nom de l’islam le font pour des mobiles autres que religieux. La Grande mosquée de Paris a par ailleurs, dénoncé lundi dernier ce manifeste le jugeant comme étant un «procès injuste et délirant» instruit aux Français musulmans. Ce manifeste présente le risque de dresser les communautés religieuses entre elles et de faire éclater une guerre civile.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a par ailleurs, quant à elle, jugé qu’il fallait “tout faire pour éviter une guerre des communautés”, estimant que la France “par construction est un pays de la mixité, de la cohésion”.

Oui mais nous marchons sur des charbons ardents et il suffit de peu pour que le feu prenne…

Dans ce billet, je voudrais parler de mes inquiétudes quant à ce manifeste

Dans ce billet je veux m’exprimer en tant que femme, en tant qu’humaniste, sans politique, sans religion, sans jugement de valeur, en faisant valoir le bon sens uniquement.

Je parlerai en tant que française et tunisienne, en tant que femme arabe et musulmane. En tant que laïque, non pas parque la France me l’a imposée, mais parce que Bourguiba m’avait déjà donné le choix de l’être. Et qu’aujourd’hui naturalisée française, c’est un découlement naturel et c’est une liberté de mes choix.

Mon islamité est dans le cœur, alors ne me jugez que sur mes actes.

Je rejette de toute mon âme, mon cœur, mes tripes la haine religieuse entre les communautés religieuses que ce soit en France ou ailleurs.

Moi la Musulmane de France, la tunisienne ne cautionne pas les meurtres sous couverts d’une quelconque confession de même que je rejette les actes terroristes sous couverts d’une religion ou d’une politique.

Mais je tiens à rappeler encore une fois que s’agissant des actes terroristes “faits au nom de l’Islam”, qu’ils ne sont que actes isolés, des actes qui ne doivent en aucun cas, nous rendre nous les français musulmans otages, de quoi que ce soit … ou responsables!

Et surtout… ne nous enfermons pas dans des jugements et des raccourcis liberticides.

Je fais partie de cette majorité musulmane silencieuse en France que l’on stigmatise à chaque fois par contrecoups ou par ricochet. Mais je suis aussi la Nation Française comme le dit si bien notre Président Emmanuel Macron.

Dans ce billet, je refuse de faire de la politique, je refuse de faire la victime, je refuse de pointer du doigt, ou de me faire pointer du doigt, je parle en tant que femme, en tant que mère en tant qu’universaliste.

Pour dire que:

Le concept du nouvel antisémitisme est dangereux, qu’il est à double tranchant, qu’il risque d’alimenter des raccourcis sur nous les musulmans de France, qu’il va creuser davantage les clivages idéologiques, qu’il va bâillonner une confession, une communauté au profit d’une autre. Qu’il va dresser un frère contre un autre!

Qu’il va faire éclater en mille morceaux le rêve d’une France mère de la République et de la pluralité!

Un mieux vivre ensemble moribond

Cela fait quinze ans que je me bats pour le mieux vivre en France et la laïcité, le droit de pratiquer ou pas, le droit de porter le voile ou pas, le droit d’afficher ma religion mais chez moi et comme je l’entend “en respect” avec les valeurs de mon pays d’adoption. Cela fait des années qu’à travers mon travail, mon association, mes évènements de mode pour la paix, je me bats pour cette merveilleuse utopie à construire à savoir: le mieux vivre ensemble, quel que soit la religion la couleur, les aspirations politiques.

Parce que ma religion est l’amour, le respect, la tolérance, l’humanisme, la diversité, le brassage des peuples. Cela fait plus de quinze ans, que je me bats pour défendre les diversités et les opprimés toutes confessions confondues en France et en Europe, que je m’insurge contre toutes les formes de violences faites sur les femmes et les enfants et ce, du Nord au Sud.

La culture est mon étendard pour la paix entre les peuples et j’ai tourné le dos au religieux, au fait politique depuis des années, pour ne conserver mon intérêt que sur l’humain. Et écrire ce billet me coute beaucoup, car je ne fais pas de politique!

Mon rêve français de liberté est brisé

Avec les attentats, faits par “nos enfants perdus” et que nous musulmans de France ne cautionnons absolument pas, faits intolérables, injustes, mais dérivés d’une certaine politique étrangère dans le Monde … je dis rien et pourtant je dis tout, j’ai su que mon projet était en péril depuis des années.

Qu’à cela ne tienne je sais “que le monstre est plus grand que nous” et je ne rentrerais pas non plus dans des analyses géopolitiques qui seraient assimilées à des justifications du terrorisme, sous peine de me faire traiter d’obsédée de la théorie du complot, et là je serai perdante d’avance…

Alors j’en appelle uniquement au bon sens

Pour dire que je veux garder ma lucidité et mon courage intellectuel… que je veux faire entendre ma voix pour exprimer ma liberté de ne pas être en accord.

J’élève ma voix contre l’antisémitisme et les meurtres sous couvert de cet antisémitisme mais… n’adoptez pas l’Islamophobie pour autant, pour défendre cette lutte contre l’antisémitisme

Ne me mettez pas en “prison”, en me faisant payer pour les autres, ne me faites devenir l’otage des dérives radicales des deux bords, car je ne suis ni cet Islam, ni cette humanité!

Je pleure la mort des Sarah Halimi, des Mireille Knoll, des Ilan Halimi, mais aussi de toutes les victimes musulmanes tuées dans le Monde à cause de l’Islamophobie aux Etats Unis, en Europe etc…, je pleure ces vies violées, gâchées supprimées au nom de la haine religieuse… MAIS je refuse d’être encore et toujours le BOUC EMISSAIRE que je sois juive ou musulmane.

Moi j’ai envie de voir mes enfants vivre sans peur et librement sans haine ou racisme, sans raccourcis. Ils ne doivent pas vivre la folie des grands, et je ne me réfugierai certainement jamais au travers d’une religion pour exclure une communauté au profit d’une autre. On ne peut exclure l’Islam quand l’histoire “arrange ou dérange” pour se faire une “bonne conscience” vis-à-vis des manquements de l’histoire face au peuple juif, qui a été martyrisé.

Non je refuse de payer pour cette histoire… La France doit protéger ses enfants juifs, mais ses enfants musulmans aussi

Reformer l’Islam de France

Mais ne l’avons-nous pas déjà fait? Nous avons évolué par la pensée et le texte saint nous ne l’appliquons pas à la lettre… et nous ne cessons de nous excuser à chaque attentat de montrer que nous ne faisons qu’une Nation Française, mais cela ne suffit jamais… nous n’avons rien à voir avec le radicalisme.

Toucher au texte saint est-ce réaliste? L’expurger? Et ainsi rendre l’ensemble des musulmans progressistes et modérés de France, complices volontaires et ou tacites de la violence de certains?

Quelle plus grande violence que de nous réduire et nous mettre dans un même sac! Quelle plus grande injustice que de nous tourner encore une fois le dos. Quelle douleur que de nous laisser continuer à payer pour les manquements de certains…

Alors de quel racisme parlons-nous?

Aujourd’hui, nous alimentons la haine et le populisme et les raccourcis extrémistes, nous donnons du pain béni à tout cela, et cette utopie Hunttingtonienne n’a jamais été aussi réelle en territoire français.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.