MAROC
09/05/2019 12h:24 CET

Démantèlement d'un trafic de drogue en mer entre le Maroc et l'Espagne

Le haschich était acheminé en Espagne à l'aide de bateaux de pêche en provenance du royaume.

Guardia Civil
Photo d'illustration.

TRAFIC - Nouvelle prise. Le 10 avril, la Guardia Civil a démantelé “une organisation criminelle spécialisée dans le trafic de drogue par mer”, rapporte l’agence de presse espagnole EFE. L’organisation introduisait du haschich marocain dans la province de Cadix, en Espagne à l’aide de bateaux de pêche.

Après avoir ouvert l’enquête, les agents de la Guardia Civil sont interpelés par un navire de pêche, au quai de pêche de Bonanza, à Sanlúcar. “Après avoir pêché à une heure inhabituellement matinale et s’être arrêté à 13 miles au large des côtes, il est retourné à sa base après plus de 20 heures de navigation sans prendre une seule capture”, détaille EFE. En réalité, le chalutier était en train de recevoir la cargaison en provenance du Maroc, entouré par deux bateaux en bois qui assuraient ses arrières et “transportaient au quai 70 paquets de haschisch enveloppés dans des sacs en jute”.

La drogue était ensuite envoyée par fourgonnette munie de plaques d’immatriculation contrefaites dans la ville de Chiclana de la Frontera et mise à l’abri dans une “garderie”, zone de stockage de drogues. “La pépinière était située dans une ferme appartenant au suspect principal”, précise l’agence de presse espagnole. Le conducteur de la fourgonnette a été arrêté.

Le 10 avril, la phase opérationnelle de l’enquête a été lancée et a permis de saisir le bateau de pêche en haute mer et d’arrêter tout son équipage. D’après Europa Press, 11 personnes ont été arrêtées et 2.000 kilos de haschich ont été saisis durant cette opération. Les suspects vont être jugés pour trafic de drogue, appartenance à une organisation criminelle et falsification d’une plaque d’immatriculation.