MAROC
04/04/2018 15h:31 CET

Démantèlement d'un réseau spécialisé dans l'immigration illégale

Falsifications de pièces pour visas Schengen à l'appui.

MAP

CRIME - Un réseau criminel vient de tomber. Constitué de huit personnes, ce réseau a été démantelé, ce mercredi, par la Brigade nationale de police judiciaire (BNPJ), en collaboration avec les services de la Direction générale de surveillance du territoire (DGST). Sa spécialité: faux, usage de faux et immigration illégale.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique, dans un communiqué relayé par la MAP, que les enquêtes et investigations menées à ce jour ont conduit à l’arrestation d’un total de 10 individus, dont une jeune femme, à Fès, Meknès, Boufakrane et Rabat. 8 d’entre eux sont directement liés aux activités du réseau criminel, tandis que les 2 autres sont suspectés d’être des candidats à l’immigration clandestine.

D’après la DGSN, le mode opératoire de ce réseau criminel consistait à falsifier les documents devant servir de pièces aux dossiers d’obtention de visa Schengen, notamment les attestations de travail et de salaires, ainsi que les relevés bancaires. Avec la complicité d’un employé d’un consulat européen accrédité à Rabat, ce dernier émettait de vrais visas en contrepartie d’importantes sommes d’argent, relève la DGSN.

L’employé du consulat en question figure d’ailleurs parmi les 8 personnes constituant ce réseau criminel. L’instigateur principal de ces actes criminels, les participants et complices spécialisés dans la falsification des attestations et des relevés, ainsi que les intermédiaires dans les opérations d’immigration irrégulière ont été également appréhendés, ajoute la même source.

Les perquisitions en cours ont permis la saisie de dossiers falsifiés pour l’obtention de visas, de passeports, de copies de pièces d’identité et d’actes de naissance. Des chèques bancaires et des reçus de virement de sommes d’argent au nom des membres du réseau, dont certains atteignent des montants de 30.000 dirhams, ont également été saisis. Et la listes des saisies ne s’arrête pas là, puisqu’elle compte aussi des équipements électroniques, des téléphones portables, des sommes d’argent et des convocations à des concours professionnels.

L’enquête est toujours en cours ainsi que les perquisitions qui lui sont liées. Ayant nécessité des mois d’investigations, cette affaire ne sera terminée que lorsque toutes les personnes impliquées, ainsi que leurs complices, seront appréhendés.

LIRE AUSSI: