MAROC
15/09/2019 16h:01 CET

Démantèlement d'un réseau de trafic de drogue en Espagne dirigé par le "Messi du haschich"

78 personnes ont été arrêtées.

Guardia Civil/Twitter
Saisie effectuée par la Guardia Civil

TRAFIC DE DROGUE - La Garde civile espagnole a annoncé, dimanche, dans un communiqué, le démantèlement d’un réseau très actif dans le trafic de drogue dans les provinces de Cadix et Séville (sud de l’Espagne).

Une opération au terme de laquelle 78 personnes ont été arrêtées et plus de 6 tonnes de haschisch, 5 bateaux, 17 véhicules, 480.000 euros en espèces. Les perquisitions effectuées dans le cadre de cette opération ont permis également la saisie de 6 armes à feu. 

Guardia Civil
480.000 euros en espèces ont été saisis.

L’enquête a débuté en février dernier lorsque la Garde maritime a sauvé 3 personnes dans un navire sur le point de couler. Une fois près de Gibraltar, les bateaux ont été récupérés par les autorités de l’île, qui ont saisi 84 paquets de haschisch (2.500 kg), jetés à la mer par les passagers, qui tentaient de se débarrasser des preuves avant l’intervention des sauveteurs. 

Avec la collaboration de la police royale de Gibraltar, la police ibérique a ainsi appris que l’un des rescapés était un homme de confiance du chef de la plus importante organisation de trafic de drogue sur la côte andalouse, Abdellah El Haj Sadek Membri, surnommé le “Messi du haschich”. Ce dernier, originaire de Tanger, aurait, face aux pressions policières, fait alliance avec le clan “Los Lanos”, une des organisations les plus actives de la région.

TWITTER
Abdellah El Haj Sadek Membri, surnommé le “Messi du haschich” pour sa passion pour le football - et le trafic de drogue.

Au total, la Garde civile a arrêté 78 personnes (70 hommes et 8 femmes) à Séville et à Cadix pour crimes d’appartenance à une organisation criminelle et à un réseau de trafic de drogue. Les autorités ont aussi déposé un mandat international à l’encontre du leader de l’organisation, à Campo de Gibraltar et en République tchèque où se trouveraient des membres de “Los Lanos”. En outre, 15 mandats de recherche et de capture ont été émis à l’encontre d’autres membres de l’organisation. 

24 personnes font aussi l’objet d’une enquête pour délit de blanchiment d’argent issu du trafic de drogue.