TUNISIE
16/11/2018 20h:26 CET | Actualisé 16/11/2018 21h:39 CET

Deena Abdelwahed présente son album "Khonnar"

Elle sera début décembre à Tunis avant d'entamer une tournée européenne.

Deena Abdelwahed

Dj confirmée, la bouillonnante Deena Abdelwahed vient tout juste de sortir un nouvel album, son premier du genre. Elle l’appelle “Khonnar” et il ne sera sûrement pas le dernier, puisque l’artiste compte bien continuer sur sa lancée dans la performance musicale.

Différent de ce qu’elle a accompli jusqu’à aujourd’hui, différent de son EP, Klabb (Mars 2017) sur le plan technique, quoique tout aussi bouillonnant, l’album “Khonnar” se compose de 9 titres, dure 45 minutes, et sera joué par la performer durant des live concerts. 

Son premier rendez-vous avec le public aura lieu le 31 Janvier à la Gaité Lyrique, à Paris. Elle sera ensuite en tournée à travers toute l’Europe. 

Deena écrit deux chansons et confie l’écriture de deux autres à l’égyptien Abdallah Miniaoui. Elle aborde, avec audace, comme elle en a l’habitude, et avec les mots qu’il faut, des thématiques touchant à la condition féminine, à la condition de la jeunesse, explorant l’amour, l’humiliation, non sans sarcasme, non sans mots crus, non sans émotions.

Le reste de l’album est instrumental. Deena y explore le son sous toutes ses formes. Elle se laisse aller, décortiquant la musique sans se poser de limites. Tous les genres sont permis! Une musique électronique hybride, elle y réunit les genres. Dans une interférence entre machines, regards et chant. Sa musique unit. Comme il se doit. Loin des clichés que peut emettre l’industrie musicale.

Envie d’écouter ce que ça a donné? Bonne nouvelle! L’album est disponible sur son Soundcloud: 

(L’article continue après le widget Soundcloud)

 

Khonnar, c’est une première pour Deena en tant que performer.

Exploratrice comme elle est, elle ne se limitera ni au Djing dans les clubs, ni aux concerts. Ayant déjà produit le soundtrack d’une pièce de danse, la mélomane et productrice compte toucher à tous les domaines de l’Art.

La musique pour la musique, la musique pour la danse, la musique pour le cinéma, la musique pour le théâtre, et pour la vie!

Pour les impatients, retrouvez-là au Goethe Institut, début décembre, dans le cadre du Festival Tashweesh, organisé par l’association féministe Chouf.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.