MAROC
12/06/2018 13h:20 CET

Décrié pour son délai ultra serré, l'appel à candidature du ministère de la Jeunesse et des sports a été prolongé

Les jeunes entrepreneurs disposeront cette fois de plus de 2 jours pour se porter candidats.

MAP
Rachid Talbi Alami, ministre de la Jeunesse et des sports.

SCANDALE - Marche arrière. L’appel à candidature lancé par le ministère de la Jeunesse et des Sports pour la participation au programme de soutien des jeunes entrepreneurs, visant à financer des projets de PME au profit des jeunes, a vu son délai prolongé. Et pour cause: ce délai n’était initialement que de quatre jours, du 7 au 11 juin, une période qui incluait... le week-end. Un délai ultra serré qui concrètement n’offrait administrativement que deux jours ouvrables aux éventuels candidats pour préparer leur dossier. Décrié sur les réseaux sociaux ce week-end, le ministère vient d’annoncer le prolongement du délai au 29 juin.

Le ministère a fait cette annonce, hier, via la publication sur sa page Facebook d’une note adressée par la secrétaire générale, Nadia Benali, aux directeurs régionaux et provinciaux dans les différentes wilayas et les préfectures du royaume (ci-dessus).

Ministere de la Jeunesse et des Sports

Indiquant que cette décision de prolonger le délai intervient en réponse aux demandes reçues, la note précise qu’elle a été prise par le partenaire du ministère: la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (Confejes). Cette dernière est une institution intergouvernementale œuvrant pour la promotion de la jeunesse, des sports et des loisirs. Elle a lancé le Programme de promotion de l’entreprenariat des Jeunes (PPEJ) axé essentiellement sur des formations au profit des jeunes et des financements de micro-entreprises. Objectif: développer une culture entrepreneuriale et la consolider.

Le soutien financier, objet de l’appel à candidature, s’adresse aux jeunes adhérant à des clubs d’entrepreneurs des maisons de jeunes et vise à octroyer une aide à dix micro-projets, selon la note. Ces derniers devront faciliter l’intégration professionnelle des jeunes.