TUNISIE
16/05/2018 20h:18 CET

Découvrez les prix et l'affluence au marché central de Tunis (PHOTOS)

À l’heure de l’inflation galopante, le marché central ne fait pas l’exception.

Un kilo de pomme de terre à 840 millimes, les piments à 1,560  dt, les tomates à 1,625 dt, les aubergines à 2,340dt, les fraises à 3 dt, les bananes à 4,500 dt, l’ escalope de dinde à 7 dt le kilo, le kilo de viande hachée à 19.800 dt, le rouget à 23 dt. Ce sont les quelques prix affichés au marché central à la veille du ramadan. Le marché central est une adresse primordiale pour tâter le terrain côté offre, demande et prix. 

Prix au marché central de Tunis

À l’heure de l’inflation galopante, le marché central ne fait pas l’exception. Et c’est aussi bien les clients que les vendeurs qui s’en plaignent. 

“Le marché central n’est pas un marché pour les démunis, il faut une belle somme d’argent pour pouvoir faire ses courses ici”, lance une dame à la sortie du marché au HuffPost Tunisie. La dame rentre les mains bredouilles.

D’autres se promènent dans le hall de la poissonnerie en prospectant les prix. Les phrases qui reviennent: “c’est très cher”, “c’est excessif”. La demande suit le constat: “Les gens observent, font un tour mais pas beaucoup de monde qui achètent”, déplore un poissonnier. Pour lui la flambée des prix des poissons est due au fait que la pêche n’est pas assez fructueuse. “Pendant le ramadan, les prix grimpent encore parce que la demande augmente aussi”, prévoit-il. 

Un autre avance une lecture purement financière des choses. “La loi de l’offre et de la demande est tributaire du jour du paiement des salaires. Pour chaque catégorie de salariés, les quelques jours qui suivent le paiement riment avec une croissance des achats, ça descend après”, explique-t-il. 

Une vendeuse de légumes dénonce la recrudescence des prix au marché du gros qui a eu une influence sur les prix au marché. (vidéo ci-dessous)

Lire aussi:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.