TUNISIE
10/06/2019 15h:20 CET | Actualisé 10/06/2019 16h:03 CET

Découvrez le palais de Ksar Said en visite virtuelle

Un parcours à 360 ​​degrés à découvrir jour et nuit, dans les salles, même les plus secrètes, du palais de Ksar Saïd. Bonne découverte!

Ksar Said - capture d'écran

À partir d’aujourd’hui, le palais Ksar Saïd, ancien palais beylical situé au Bardo, n’aura plus de secrets: un parcours virtuel sans précédent permet d’entrer dans les salles du palais.

Habité par les plus grands beys de Tunis, ce palais est désormais accessible au public du monde entier grâce une navigation à 360 degrés, en haute définition. 

Devant l’écran, il est possible de pousser la porte du Palais, de s’engager dans le vestibule d’entrée, d’entrer dans la cour et de jeter un coup d’œil du jardin à la façade extérieure, ou bien de prendre l’escalier.

Contenant des dizaines d’œuvres d’art, allant de la peinture au mobilier en passant par l’architecture, ce palais chargé d’histoire rebaptisé récemment “Ksar Saïd, Palais des Lettres et des Arts”,  dévoile ainsi ses trésors à peine restaurés.

Cette visite extraordinaire, en effet, a été rendue possible grâce à l’équipe de Moovin 360. Quatre jours ont suffi pour cette jeune et dynamique équipe pour mettre en place un projet aussi sophistiqué, confie Dheker Hamami, un des membres fondateurs, au HuffPost Tunisie. “Deux jours de prises de vue, 1 jour de traitement et 1 jour d’enrichissement” explique-t-il. 

Pour une réelle expérience d’immersion virtuelle, l’équipe a choisi de “recréer l’état actuel des lieux sans aucune retouche ou embellissement”. 

Ksar Said - Capture d'écran

“Cette réalisation a vu le jour dans le cadre de notre participation au mois du
Patrimoine, en mars dernier, dont le thème de cette année 2019 était ‘La valorisation du patrimoine et le développement du tourisme à travers les industries numériques créatives’ ” lance-t-il en précisant que ce travail a été fait en collaboration avec Tunis International Center for Digital Cultural Economy (TIC/DCE), un centre rattaché au ministère des Affaires culturelles et l’Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de Promotion Culturelle (AMVPPC). “Ces derniers nous ont fait confiance suite à la réussite de notre toute première visite virtuelle culturelle, à savoir celle du Centre National de la communication Culturelle, à Sidi Ben Arous à La Kasbah” argue-t-il.

Lors de cette manifestation culturelle, l’équipe Moovin 360 a eu la chance
de pouvoir apporter sa contribution par le biais de deux visites virtuelles, celle du palais des arts et une autre relative au Centre de l’Histoire et des Monuments de la Medina de Tunis.

À ses yeux, “la particularité de ces visites virtuelles culturelles et spécialement celle du palais des lettres et des arts est à la fois un support historique et technique enrichi par un contenu simple, dédié à différentes catégories d’âge. Grâce à la simplicité du contenu, même les écoliers pourraient bien apprendre en s’amusant”. 

Selon Hamami, certains recoins n’ont pas été inclus dans la visite virtuelle. “Bien évidement, il faut aussi laisser une part de mystère pour la découverte réelle du monument” note-t-il.

Palais de Ksar Saïd, une vitrine du passé de la Tunisie 

Par son architecture et sa décoration éclectique, Ksar Saïd s’apparente aux palais et demeures beylicales de la Tunisie du 19ème siècle. C’est dans un salon de ce palais que, le 12 mai 1881, Sadok Bey, entouré de ses ministres, signa le traité du Bardo, instaurant le protectorat français sur la Tunisie comme le précise Mohamed Khaled Hizem dans son article “Dans la Tunisie du XIXe siècle, les splendeurs méconnues des palais beylicaux au Bardo...” publié précédemment sur le HuffPost Tunisie.

On y décèle de profondes influences européennes, mais aussi une certaine fidélité au répertoire architectural et décoratif local. 

Ce palais est un joyau architectural qui retrace l’histoire du pays et témoigne d’un fort métissage culturel. Mêlant les codes du style araboandalou et européen à la tradition artisanale, Ksar Saïd représente des références importantes au répertoire architectural et décoratif tunisien. “Ses murs ornés de carreaux de céramique importés essentiellement d’Italie, auxquels s’ajoute le marbre blanc, provenant de Carrare en Italie, qui est visible dans les colonnes et les chapiteaux, dans les encadrements des portes et les pavements, etc. Toutes les peintures exécutées sur les plafonds sont également de facture italienne, de même que les meubles, les tentures et accessoires d’ameublement...” décrit Mohamed Khaled Hizem au Magazine La Presse.

Le palais de Ksar Saïd abrite aussi des collections remarquables dont des peintures historiques.

Auparavant, ce palais longtemps fermé pour des travaux de restauration, avait abrité une exposition intitulée “l’Eveil d’une Nation”, organisée du 25 novembre 2016 au 27 février 2017, à l’initiative de la Fondation Rambourg.

Depuis mars 2019, ce palais est désormais rouvert au public.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.