MAROC
04/10/2018 11h:01 CET

Découverte près de Rabat d'un outil en os vieux de 90.000 ans

Il a été fabriqué à partir d’une grande côte de mammifère.

DR

ARCHÉOLOGIE - Un outil en os vieux de 90.000 ans a été découvert près de Rabat par une équipe internationale de chercheurs de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (INSAP, Rabat), du Natural History Museum et de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, a annoncé mercredi le ministère de la Culture et de la Communication dans un communiqué.

Cet objet d’un peu moins de 13 centimètres de long, fabriqué à partir d’une grande côte de mammifère façonnée et affilée en un couteau, a été découvert lors d’une fouille en 2012 dans la grotte de Dar es-Soltan 1, située à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale, à environ 260 mètres de la côte atlantique marocaine.

DR
La grotte de Dar es-Soltan 1, au sud-ouest de Rabat.

La couche contenant cet outil a été datée d’environ 90.000 ans, selon l’étude publiée le 3 octobre par l’équipe de chercheurs dans la revue américaine Plos One. “Cet artefact osseux est parmi les plus anciens outils spécialisés”, indique la même source, précisant que “la fabrication de cet outil se distingue des artefacts découverts en Afrique de l’Est et en Afrique du Sud et d’âge similaire”.

L’os taillé a été découvert après un examen approfondi par le microscope électronique à balayage et le scanner tomographique mené par l’équipe de chercheurs dirigée par Abdeljalil Bouzouggar, professeur à l’INSAP. 

Les caractéristiques de cet outil sont similaires à au moins deux autres artéfacts en os plat trouvés à proximité dans la grotte d’El Mnasra, toujours dans la région de Rabat-Témara.

DR
Comparaison des outils en os de Dar es-Soltan 1 et d'El Mnasra avec d'autres types d'instruments en os.

Dans son communiqué, le ministère rappelle que les groupes humains qui se sont installés dans le site de Dar es-Soltan 1 il y a 90.000 ans portent le nom d’Atériens.

“Ceux-ci étaient capables d’une séquence complexe et contrôlée d’actions impliquées dans la fabrication d’outils en os spécialisés. Cette découverte implique l’émergence de techniques en Afrique du Nord 45.000 ans plus tôt qu’en Europe des Néandertaliens. Cette découverte représente donc un nouvel aperçu du développement de la cognition humaine”, indique la même source.

DR
La grotte de Dar es-Soltan 1 lors de l'excavation de l'outil en os.

Selon les auteurs de l’étude, cette nouvelle technique de fabrication des outils pourrait également être “une réponse aux changements dans le régime alimentaire des groupes humains, orienté vers l’exploitation des ressources marines”.

“D’autres découvertes archéologiques et des travaux expérimentaux devraient permettre d’établir s’il existe un lien direct entre ces instruments et l’exploitation des ressources marines”, écrivent les auteurs de l’étude.

Le spécimen d’os est actuellement conservé à l’Institut national des sciences archéologiques et du patrimoine de Rabat et est accessible aux membres de l’équipe scientifique et aux chercheurs autorisés.