ALGÉRIE
22/07/2018 09h:15 CET | Actualisé 22/07/2018 09h:16 CET

Décès du moudjahid et colonel à la retraite Ahmed Bencherif

DR

Le moudjahid et colonel à la retraite Ahmed Bencherif est décédé samedi 21 juillet 2018 à l’âge de 91 ans, dans un hôpital à Paris, des suites d’une longue maladie, rapportent plusieurs médias

Né le 25 avril 1927 à Djelfa, Ahmed Bencherif s’est engagé dans les tirailleurs de l’armée française, où il a été promu sous-lieutenant en 1955. 

A son retour en Algérie après un séjour en Indochine, où il devient d’ailleurs un spécialiste de la guérilla, il déserte le 1e régiment des tirailleurs pour rejoindre l’Armée de libération nationale, à Sour El Ghozlane.

Il était pourvoyeur en armes et munitions de l’ALN, alors qu’il était, de par son grade dans l’armée coloniale, censé combattre les fellagas de la wilaya IV. 

Il rejoint l’ALN sous l’autorité du colonel Ouamrane, avec 45 mulets chargés d’armes. Il a été condamné à mort par l’administration coloniale pour cet acte héroïque.

Membre du CNRA (Conseil National de la Révolution Algérienne) en janvier 1960, il est nommé à la tête de la Wilaya IV en juillet de la même année.

Il a été capturé le 23 octobre 1960 à Sour El Ghozlane, avec 8 de ses compagnons alors qu’ils se dirigeaient au poste de commandement de la Zone 1 de Lakhdaria (Ex-Palestro), après avoir réussi à franchir la ligne Morice.

Archives

 Gracié, Ahmed Bencherif a été libéré en avril 1962. Il est d’abord parti à Genève où il a achevé son récit-témoignage ‘’L’Aurore des mechtas’’ avant de rejoindre l’Etat-Major général de Houari Boumedienne qui l’a rétabli dans ses fonctions de chef de la Wilaya algéroise.                                     

En septembre 1962, l’Exécutif Provisoire l’a placé à la tête du Commandement de la Gendarmerie Nationale.

Il a été maintenu à ce poste pendant quinze ans sans interruption jusqu’au 21 avril 1977, date à laquelle il a été nommé Ministre de l’Environnement, de la Bonification des Terres et de l’Hydraulique.

Membre du Comité central du FLN en avril 1964, le colonel Benchérif a participé au coup d’Etat du 19 juin 1965 et a été Membre du Conseil de la Révolution (comprenant 26) de 1965 à 1978.                                                      

Il vivait entre Djelfa et Alger après avoir pris sa retraite.