ALGÉRIE
12/08/2019 11h:43 CET

Hadj 2019: décès de deux Algériens à Mina

Waleed Ali / Reuters

Deux hadjis algériens sont décédés hier lundi 11 août dans la ville de Mina, en Arabie Saoudite, a appris l’APS auprès du président de la délégation consulaire algérienne. 

Selon l’ambassadeur Abdelkader Hadjazi, il s’agit de Mami Mohamed Kamel, né le 12 décembre 1951 (68 ans) à Médéa, un professeur au service d’orthopédie au CHU de Ben Aknoun. Le défunt accomplissait le hadj en compagne de son épouse. Il est décédé d’un arrêt cardiaque pendant lors de la lapidation de Satan. 

Le second hadji décédé est Allouche Abdelkader, 63 ans, habitant la commune de Bordj Essebat à Guelma. Il est mort au campement numéro 96 à Mina, fait savoir la même source, d’une crise cardiaque aiguë. Il souffrait de problèmes de santé, fait-on savoir.

L’ambassadeur algérien a rajouté que les dépouilles des deux hadjis se trouvent actuellement à l’hôpital de Mina et seront enterrés ce lundi 12 août dans la même ville. “La délégation a pris toutes les mesures nécessaires et autorisé les autorités saoudiennes à les enterrer”. 

Le nombre de hadjis décédés lors de l’accomplissement du 5e pilier de l’Islam s’élève à 6. 

Par ailleurs, le chef de la délégation de la protection civile, le colonel Brahimi Belkacem a fait savoir que le nombre de hadjis s’étant perdus à Mina était de 115. “Ils ont été trouvés puis transférés vers leurs camps”, a-t-il fait savoir.