TUNISIE
12/03/2019 10h:36 CET | Actualisé 15/03/2019 13h:06 CET

Décès de 11 nouveau-nés: Un membre de la commission d'enquête écarté pour conflit d'intérêts

Premier couac pour la commission d'enquête...

FETHI BELAID via Getty Images

La ministre de la Santé Sonia Ben Cheikh a décidé, mardi, d’écarter Senda Bahri, directrice générale du laboratoire national de contrôle des médicaments, de la commission chargée de l’enquête suite au décès de 11 nouveau-nés dans les services de gynécologie obstétrique de l’hôpital de la Rabta à Tunis, à cause d’un conflit d’intérêts.

Invitée lundi à la télévision nationale, la directrice générale du laboratoire national de contrôle des médicaments avait confié que sa mère était à la tête d’une société de distribution de produits médicaux engagée avec le ministère de la Santé.

11 nouveau-nés -et peut-être un douzième- sont décédés entre les 7 et 8 mars dans les services de gynécologie obstétrique de l’hôpital de la Rabta à Tunis.

Ce drame a mené le ministre de la Santé Abderraouf Cherif à présenter sa démission. 

Nommée ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh a tenu, lundi, une conférence de presse au cours de laquelle elle a affirmé qu’une infection nosocomiale. 

“Nous allons attendre les résultats de l’enquête puisque des prélèvements ont été faits sur l’ensemble du service, nous attendons les résultats des analyses” a-t-elle affirmé ajoutant que les résultats seront définitifs seront publiés dans une dizaine de jours.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.