MAROC
23/08/2019 14h:05 CET

Décentralisation: Le transfert de pouvoir aux directions régionales dès la fin de l'année

Le transfert et la délégation de compétences se feront progressivement jusqu’en 2021.

Primature

RÉGIONALISATION - Au conseil de gouvernement du jeudi 22 août, le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, a annoncé que les premiers plans directeurs relatif au transfert des compétences de l’administration centrale aux administrations régionales allaient prochainement être mis en place. Objectif: redistribuer les cartes, en donnant plus de pouvoir aux régions.

Le comité de pilotage pour la mise en oeuvre de la charte de déconcentration a, en effet, tenu plusieurs réunions et adopté plusieurs plans directeurs, auxquels s’ajouteront prochainement d’autres plans, à l’issue de la prochaine réunion du comité, a indiqué Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement et ministre délégué chargé de Relations avec le Parlement et la Société civile, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil.

Selon le chef du gouvernement, le transfert et la délégation de compétences se feront progressivement jusqu’en 2021, tandis que les premières compétences de l’administration centrales seront transférées aux directions régionales dès la fin de cette année. El Othmani a estimé que ces nouvelles administrations régionales communes marqueront un tournant dans l’administration marocaine.

En parallèle, des conseils régionaux, des directions régionales officieront également. Celles-ci seront dotées d’attributions leur permettant de négocier avec les régions, et, par conséquent, d’assurer un suivi des programmes et de mettre en place des plans au niveau régional prenant compte des spécificités de chaque région.

Pour relever ce défi, El Othmani promet de ne ménager aucun effort en matière de ressources humaines et financières nécessaires. Ce transfert de pouvoir représente, pour le chef du gouvernement, le fuit d’efforts communs entre les administrations centrales, notamment le ministère délégué chargé de la Réforme de l’administration, le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances, et le Secrétariat général du gouvernement qui constituent le comité de pilotage qu’il préside.

Aussi faudra-t-il que la  mobilisation générale se poursuive. C’est l’appel que lance El Othmani à son équipe.